Pontault-Combault : des amendes pour les parents retardataires

  • A
  • A
Pontault-Combault : des amendes pour les parents retardataires
@ REUTERS
Partagez sur :

SANCTION - La commune de Seine-et-Marne a décidé de faire payer les parents qui récupèrent leurs enfants à l’école avec du retard. 

L’absence de ponctualité peut coûter cher à Pontault-Combault. Dans cette commune de Seine-et-Marne, les agents de la ville ont constaté que trop de parents venaient chercher leurs enfants à l’école au-delà de l'heure limite. Certains viendraient même récupérer leurs chères têtes blondes vers 22 heures... Pour stopper l’hémorragie, le conseil municipal a décidé de prendre des sanctions la semaine dernière.

Des amendes de 10 à 40 euros. La mesure a même été inscrite dans le nouveau règlement de la ville. Au delà de 19h15, l'enfant est accompagné en mairie. Et cet "accueil du soir" sera facturé 10 fois le prix normal de la garde. Concrètement, les amendes s'appliqueront en fonction des revenus des parents, soit de 10 à 40 euros. Une mesure qui entrera en application après les vacances de Toussaint.

Une exclusion prévue après 3 retards. L'enfant pourrait même être interdit de garderie si le retard se répète à trois reprises. "Les familles qui  ont des retards récurrents ne le font pas exprès", proteste au micro d’Europe 1 Delphine, maman de quatre enfants et élue d’opposition. "Elles ne le font pas pour enquiquiner la mairie. Ça concernerait seulement une quinzaine de familles sur les 4.500 enfants scolarisés dans la commune". "C’est infliger une double punition à l’enfant", renchérit Fernando Oliveira le représentant local de la FCPE. "Il est en retard. Si en plus on l’exclut du centre de loisirs, l’enfant est pris en otage. Ce n’est pas normal puisque ce sont les parents qui sont en retard".

Les retards coûteraient cher à la ville. Pour se défendre, la ville argue le coût des manquements répétés à la ponctualité. "Un enfant qui reste au-delà de 19 heures, cela nécessite de demander à nos animateurs de rester sur un temps supplémentaire, donc forcément, de payer des heures supplémentaires", a justifié Sara Ferjule, la maire adjointe de Pontault-Combault à nos confrères de France 3 Île-de-France. De leur côté, les parents d’élèves se plaignent de ne pas avoir été consultés.

Pontault-Combault dans les pas de Montpellier. La petite commune de Seine-et-Marne n’est pas la seule ville à prendre ce genre de mesure. A Montpellier, les parents retardataires doivent payer une amende forfaitaire de 8 euros. A Bourogne (à l’Est), le maire avait, lui, choisi d’appliquer une sanction financière de 5 euros par tranche de 15 minutes de retard