Pollution : fin de la circulation alternée jeudi à Lyon

  • A
  • A
Pollution : fin de la circulation alternée jeudi à Lyon
La circulation alternée ne sera pas reconduite jeudi à Lyon.@ AFP
Partagez sur :

Instauré lundi, le dispositif pour lutter contre le pic de pollution aux particules fines ne sera pas reconduit jeudi. La préfecture annonce une amélioration.

Le dispositif de circulation alternée, introduit depuis lundi à Lyon pour lutter contre le pic de pollution aux particules fines, ne sera pas reconduit jeudi, la tendance étant à l'amélioration, a annoncé mercredi la préfecture du Rhône.

Alternance des plaques et vignettes. "L'épisode de pollution atmosphérique aux particules que traverse l'agglomération lyonnaise connaît ce mercredi une amélioration", écrit la préfecture dans un communiqué, précisant que "la prévision de demain (jeudi) laisse apparaître également un taux inférieur à 80 g/m³", soit en deçà du seuil d'alerte. Depuis lundi, les véhicules circulant à Lyon et Villeurbanne étaient soumis à une restriction de la circulation, combinant alternance des plaques d'immatriculation et vignettes Crit'Air - qui ne sont pas obligatoires dans l'agglomération.

Le civisme des automobilistes salué. Le préfet a salué "le civisme des automobilistes qui ont respecté le principe de la circulation alternée durant ces trois derniers jours". Celle-ci avait été introduite pour la première fois le 9 décembre à Lyon et Villeurbanne.

Tout comme une grande partie de la France, mais aussi de l'Europe de l'Ouest et plusieurs pays d'Europe centrale, l'agglomération lyonnaise connait depuis la fin de la semaine dernière un nouvel épisode de pollution aux particules fines.  "Les conditions climatiques s'annoncent, pour cette fin de semaine, également favorables à la poursuite de la baisse de cette pollution", ajoute la préfecture.

Pas encore de décision pour Paris et Grenoble. À Paris, depuis lundi, l'interdiction de circuler concerne tous les véhicules portant une vignette Crit'Air 5 et non classés, c'est-à-dire de plus de seize ans. À Grenoble, les voitures vieilles de plus de 20 ans ne peuvent pas circuler depuis mardi, de même que les poids lourds, bus et autocars immatriculés avant octobre 2001 et les deux roues d'avant juin 2000. La reconduction ou non de ces mesures pour jeudi dans la capitale et l'agglomération grenobloise n'a pas encore été décidée.