Plus de 200 "Motards en colère" rassemblés à Paris contre les restrictions de circulation

  • A
  • A
Plus de 200 "Motards en colère" rassemblés à Paris contre les restrictions de circulation
Plus de 200 "Motards en colère" se sont rassemblés lundi à Paris pour protester contre l'entrée en vigueur de restrictions de circulation dans la capitale pour lutter contre la pollution.@ AFP
Partagez sur :

Les motards protestaient contre l'entrée en vigueur lundi de la vignette Crit'Air dont la couleur détermine le niveau d'émission de polluants du véhicule.

Plus de 200 "Motards en colère" se sont rassemblés lundi à Paris pour protester contre l'entrée en vigueur de restrictions de circulation dans la capitale pour lutter contre la pollution.

"Les deux roues sont une solution à la pollution". "Les deux roues ne sont pas un problème mais une solution à la pollution. Ils roulent à l'essence et n'émettent donc pas de particules, et ce sont des véhicules de faible gabarit", selon le président de la Fédération française des Motards en colère Jean-Marc Belotti. Depuis lundi, tous les véhicules circulant à Paris doivent arborer une vignette baptisée Crit'Air, un autocollant dont la couleur, verte pour les plus "propres" à grise pour les plus polluants, est déterminée par le niveau d'émission de polluants du véhicule (oxydes d'azote, particules).

Ce dispositif, qui vise à écarter les véhicules les plus polluants lors des pics de pollution qui se sont multipliés récemment dans plusieurs régions de France, s'applique à tous les véhicules - motos, voitures ou utilitaires -, même ceux immatriculés à l'étranger, dans la capitale.

"J'ai 50 motos et pas le droit de rouler". "J'ai 50 motos et pas une qui a le droit de rouler à Paris", a regretté Pierre Landré, 64 ans, collectionneur de motos anciennes. "Moi je n'ai pas acheté de vignette et je n'ai pas l'intention de le faire", a lancé Franck Clouzet, 53 ans, venu rejoindre sur l'esplanade du Château de Vincennes (à l'est de la capitale) les manifestants, qui devaient ensuite se rendre devant la Mairie de Paris.

2.5 millions de vignettes demandées. Selon le ministère de l'Environnement, 2,5 millions de vignettes ont été demandés, moyennant 4,18 euros. Quelque 600.000 véhicules roulent chaque jour à Paris, dont 100.000 camionnettes et poids lourds et 100.000 deux-roues. Dimanche, une centaine d'automobilistes ont manifesté à Paris au volant de leurs voitures de plus de 20 ans pour protester contre les nouvelles règles. Première Zone à circulation restreinte (ZCR) de France, Paris veut, grâce à ce nouveau dispositif, remplacer lors des pics de pollution la circulation alternée par une circulation "différenciée", ciblant ainsi les véhicules les plus polluants.