Plan banlieues : Valenciennes, source d'inspiration pour Jean-Louis Borloo

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Jean-Louis Borloo, qui a été maire de Valenciennes pendant treize ans, remet jeudi à Matignon son plan banlieue. 

Jeudi, un plan banlieues va être présenté à Matignon. Le rapport, conçu par l’ancien ministre Jean Louis Borloo, est très attendu par les maires,  dépités par les coupes budgétaires. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a sondé des villes et notamment, Valenciennes, commune du Nord où il a été maire pendant treize ans et où il a expérimenté des politiques qui pourraient avoir influencé son rapport sur les banlieues.

La rénovation ? "C'était génial".Jean-Louis Borloo a été maire de Valenciennes de 1989 à 2002. Il est donc naturel que l'ancien édile y soit venu piocher des idées comme la rénovation urbaine. Il y a quinze ans, l'entrée de la ville a notamment été transformée. Laurent Degallaix, le maire actuel de la ville, proche de Jean-Louis Borloo, fait visiter le secteur. "Là, on avait de grandes tours immenses, de dix-douze étages. Aujourd'hui, tout ça s'est transformé complètement et on a fait des petits collectifs, deux-trois étages maximum", décrit-il au micro d'Europe 1. Une école "a fait aussi partie du plan de rénovation urbaine". Avant, "il y avait une petite salle de classe, ou deux, dans un piteux état". Une habitante du quartier témoigne : "On a vu les immeubles être démolis puis embellis." "Franchement, c'était génial", relate-t-elle.

500 CDI et une grande école. Autre coup de pouce pour dynamiser la commune : une grande entreprise s'y est implantée. Toyota a ainsi créé 500 CDI sur place. "Ils se sont engagés sur des missions qualifiées ou un peu moins qualifiées et en priorité, ont voulu embaucher des gens du quartier", rappelle le maire. Des friches industrielles rénovées ont aussi accueilli un pôle numérique, une grande école de création, où 1.500 élèves sont scolarisées. À la fin de leurs études, certains sont recrutés par les studios Pixar ou Dreamworks. 

Numérique, formation et emploi. Le numérique pour tous, c'est d'ailleurs l'une des priorités du rapport que s'apprête à remettre Jean-Louis Borloo, tout comme l'emploi et la formation. Valenciennes compte 15% de chômeurs, comme le souligne Stéphanie : "J'ai mon conjoint qui cherche du travail, mon frère aussi, faut faire revenir du travail par chez nous, on en manque". "Si la ville est belle et si tout est parfait, les entreprises ne peuvent que s'implanter et grâce à ça, on pourrait en faire revenir", juge aussi cette habitante de Valenciennes. Le plan Borloo proposera de fusionner des structures d'insertion et de créer un outil plus simple et opérationnel. 

Des annonces "au cours du mois de mai", annonce Philippe. Invité jeudi matin sur Europe 1, Édouard Philippe a confirmé que Jean-Louis Borloo lui avait bien remis son rapport. "Par définition, quand on demande à quelqu'un qui a une expertise, qui a une légitimité sur un sujet à travailler, c'est pour voir ce qu'il propose et pour essayer de mettre en oeuvre un certain nombre de ses propositions", a expliqué le Premier ministre. Quant à ce que le gouvernement pourrait retenir de ce rapport pour sa future politique de la ville, Édouard Philippe n'a rien voulu livrer. "Le président de la République aura l'occasion de s'exprimer au cours du mois de mai sur ces questions", a-t-il précisé.