Pédophilie: la colonie de vacances de mon enfant est-elle sûre ?

  • A
  • A
Pédophilie: la colonie de vacances de mon enfant est-elle sûre ?
Partagez sur :

COULISSES - Europe1 a pu se rendre dans le service du ministère de la Jeunesse qui vérifie les casiers judiciaires des animateurs de colonies de vacances. 

"En colo, j'ai confiance". Pour tenter d'enrayer l'"effondrement" de la fréquentation des colonies de vacances, le ministère de la Jeunesse lance lundi une campagne pour encourager les familles à y inscrire leurs enfants. Alors que l'Education nationale fait face à plusieurs affaires de pédophilie, les pouvoirs publics mettent notamment l'accent sur l'attention portée au recrutement des animateurs. Une journaliste d'Europe1 s'est rendue dans le service du Ministère de la Jeunesse chargé de débusquer les animateurs ayant un casier judiciaire.

Des moyens humains et matériels. Devant leur ordinateur, trois personnes passent, toute la journée au peigne fin les fiches d'identité des animateurs de colonies de vacances ou de centres de loisirs. La chef de l'équipe, Line a même accès a un dossier très sensible auquel normalement seuls les magistrats peuvent avoir accès : celui des délinquants sexuels. Elle vérifie ainsi les éventuels antécédents judiciaires des animateurs : "je renseigne le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance", explique-t-elle à Europe1. S'il y a la moindre condamnation, un message d'alerte s'affiche sur son ordinateur : "il y a un bandeau rouge qui s'affiche en haut de l'écran et qui permet de préciser que tel intervenant a fait l'objet d'une mesure…", poursuit-elle. Une "mesure" c'est-à-dire une condamnation pour agression sexuelle, viol ou même détention de drogue.

"Une vingtaine de cas par an". En moyenne, Line débusque une vingtaine de cas par an, sur 15.000 animateurs. Selon Eric Lajarge, le directeur, même les dossiers des animateurs de centres de loisirs sont inspectés au moins une fois par an. "On est dans la sécurisation maximale, je ne vois pas aujourd'hui ce qui pourrait être plus sécurisant que les procédures que nous mettons en oeuvre un peu partout en France", dit-il à Europe1.

Et dans la colo de mon enfant ? Si vous voulez être sûr que la colonie de vos enfants est bien contrôlée, il faut demander au directeur de la colo le certificat d'enregistrement en préfecture. Il garantit que la fiche de chaque animateur a été vérifiée. 

>> LIRE AUSSI - Isère : le directeur d'école suspecté de viols va être révoqué

>> LIRE AUSSI - Soupçons de viols à Villefontaine : il y-a-t-il eu défaillance ?

>> LIRE AUSSI - Viols en Isère : l'angoisse des parents des autres écoles