Pau : "fan zone" canoë-kayak pour les JO de Rio annulée pour raisons de sécurité

  • A
  • A
Pau : "fan zone" canoë-kayak pour les JO de Rio annulée pour raisons de sécurité
Partagez sur :

La "fan zone" du stade d'eaux vives de Pau, qui devait permettre aux amateurs de canoë-kayak de suivre le parcours de l'équipe de France aux JO de Rio, a été annulée pour raisons de sécurité, après les récents attentats en France, ont indiqué mercredi les organisateurs.

Les raisons de l'annulation. "Nous avons décidé d'annuler la fan zone qui devait se tenir au stade d'eaux vives à Pau du 7 au 11 août au moment des épreuves de canoë-kayak" des jeux Olympiques, explique dans un communiqué Sabrina de Carvalho, de l'Union nationale des centres sportifs de plein air (UPCA) de Pau, qui assure la gestion du site. "Au regard des récents événements tragiques, des dispositions particulières doivent être prises pour assurer la sécurité des participants à une manifestation. Ces mesures font suite à une directive ministérielle," ajoute-t-elle.

"Nous considérons que les préconisations de la direction de la sécurité publique ne nous permettent pas d'organiser un événement festif tel que nous l'imaginions. C'est la raison pour laquelle, en concertation avec l'agglomération de Pau, partenaire de l'événement, nous avons décidé de l'annuler", conclut le communiqué.  Selon Sabrina de Carvalho, il était "hors de propos" pour les organisateurs de déplacer la "fan zone" ailleurs qu'au stade d'eaux vives.

Site français très réputé pour le canoë-kayak, ce stade avait notamment accueilli en juin dernier une des manches de la Coupe du monde de la discipline. C'est aussi là que s'est formé le triple champion olympique français de canoë monoplace (2000, 2004 et 2012) Tony Estanguet, originaire de Pau. Tony Estanguet a été élu le 1er août vice-président de la Commission des athlètes du Comité international olympique (CIO).