Pascal Blanchard : "2017 peut être l'égal de juin 1940"

  • A
  • A
Pascal Blanchard : "2017 peut être l'égal de juin 1940"
Pascal Blanchard est historien et chercheur associé au CNRS.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Pascal Blanchard, historien et chercheur associé au CNRS, était l'invité de "Il n'y en a pas deux comme elle". Il a abordé la montée actuelle du FN.

INTERVIEW

Une montée inquiétante. "Je pense qu'on vit un moment de rejet de l'autre, de remontée des populismes (...) Essayons d'imaginer Marine Le Pen qui prend le pouvoir, je pense que pour la France, cela serait rentrer dans des longues ténèbres". A quelques jours du premier tour des élections régionales, Pascal Blanchard, historien et chercheur associé au CNRS était l'invité de Marion Ruggieri dans "Il n'y en a pas deux comme elle" jeudi. Il a voulu tirer la sonnette d'alarme, après que le FN monte de plus en plus dans les sondages d'opinion.

"Qui pensait que le FN serait à 35% dans les sondages ?" Marine Le Pen élue en 2017 ? L'hypothèse peut sembler irréaliste, tant le chemin jusqu'au 50,1% nécessaire semble encore loin pour le FN. Mais Pascal Blanchard se souvient du chemin parcouru par le parti en quelques années : "Il y a un an, qui aurait prédit que le FN pourrait remporter 4 régions ? Il y a cinq ans, qui pensait que le FN serait à 35% dans les sondages ?". Pour l'historien et chercheur associé au CNRS : "2017 peut être l'égal de juin 1940", lorsque le gouvernement français, dirigé par Philippe Pétain signa l'armistice avec l'Allemagne nazie. "Ce n'est pas la même chose, mais c'est comparable", précise Pascal Blanchard.

Une époque proche de 1930. Dans la période actuelle, Pascal Blanchard voit l'Histoire comme un outil. "Apprenons l'Histoire avant de regarder le présent, pour comparer". Ainsi il estime que plusieurs éléments factuels de notre histoire contemporaine, comme la crise de 2008 qui rappelle celle de 1929, "permettent de comprendre comment un mécanisme entre le politique, l'économique et l'identitaire se met en route. Et nous vivons une époque qui est assez proche de ce temps (NDLR : les années 1930)".

>>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" :