Paris sous les eaux pour un exercice à grande échelle

  • A
  • A
Paris sous les eaux pour un exercice à grande échelle
Paris submergé dans un exercice de crue majeure.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Ponts submergés, plus d'électricité ni eau potable... Pompiers, armée, collectivités et RATP vont être confrontés au scénario catastrophe d'une crue à Paris.

Un exercice de simulation de crue majeure en Ile-de France aura lieu du 7 au 18 mars, sous la houlette de la préfecture de Paris. L'objectif ? Tester la coordination des acteurs dans cette gestion de crise et attirer l'attention de la population sur ce phénomène de crue.

Eviter l'inondation du métro. Le scénario, validé par Météo-France, place l'action dans des conditions réelles d'une crue. Il faut imaginer une série de fortes précipitations avec des sols gelés incapables d'absorber une telle masse d'eau. Résultat : la Seine et la Marne débordent et le 7 mars, la crue fictive sera déclarée. Parmi les premiers opérateurs qui devraient sonner l'alarme, figure la RATP afin d'éviter à tout prix l'inondation du métro. La régie de transports testera sa capacité de réponse à un tel scénario. Pour Jean-Paul Kihl, secrétaire général de la zone de défense Paris, "la meilleure manière de se protéger, c'est d’emmurer les stations proches de la Seine. Ce qui va être réellement fait en trois points, d'une part pour que les agents se familiarisent avec la technique et d'autre part pour informer les Parisiens."

Urgence. Au pic de cette crue imaginaire, prévu les 12 et 13 mars, l'eau serait si haute que le seul moyen de passer de rive gauche à rive droite serait le périphérique. Les ponts seraient, eux, submergés. Dans le scénario, un million de personnes se retrouveraient également sans électricité ni eau potable. Pour faire face à cette urgence, armée, sapeurs-pompiers et collectivités devraient travailler de concert. Une coordination qui sera testée au cours de l'exercice. Le retour sur expérience est capital pour le jour où, peut-être, les eaux envahiront Paris, comme en 1910.