Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

  • A
  • A
Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses
Parcoursup a dévoilé les réponses aux voeux de 810.000 candidats, mardi soir.@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Parcoursup a dévoilé mardi aux 810.000 élèves de Terminale et étudiants les réponses aux vœux qu'ils ont formulés sur la nouvelle plateforme d'orientation.

L'interminable attente de 810.000 lycéens et étudiants a pris fin peu après 18 heures : le site Parcoursup a révélé à chacun d'eux les réponses des établissements de l'enseignement supérieur aux vœux formulés au mois de mars. Patience, cependant, pour connaître une idée du nombre d'heureux, de déçus ou de jeunes pas encore fixés : contacté par Europe1.fr, le ministère de l'Enseignement supérieur explique que les indicateurs nationaux seraient mis en ligne mercredi matin sur le site de Parcoursup.

Des bugs prévisibles. Mais avant de dresser un premier bilan de la nouvelle plateforme Parcoursup, qui remplace la défunte APB, force est de constater qu'elle a souffert face au nombre considérable de connexions simultanées, à 18 heures. Sur Twitter, beaucoup de jeunes concernés ont fait part de leur irritation.





"La plateforme est en train d'ouvrir et de commencer à envoyer les réponses aux candidats", expliquait peu après 18 heures le ministère de l'Enseignement supérieur, qui a mis en place un site annexe pour simplement consulter ses résultats malgré la saturation des serveurs. Répondre aux vœux s'avère néanmoins impossible sur ce site.

Fortunes diverses. Au fil de la soirée et de connexions moins nombreuses, les candidats ont ensuite pu vérifier si les établissements d'enseignement supérieur avaient accepté ou non leurs vœux. Et quand certains ont pu se réjouir d'avoir déjà une idée de la suite de leurs études, d'autres ont vécu des moments plus difficiles, avec des refus dans de nombreuses filières, voire des réponses uniquement négatives.





Des réponses en "continu". Enfin, d'autres n'en ont pas fini avec l'angoisse de Parcoursup : placés sur liste d'attente, ces lycéens et étudiants seront informés tous les matins jusqu'au 21 septembre si des désistements ont eu lieu la veille pour leur permettre d'accéder à leurs vœux. Seule la période du 18 au 25 juin n'est pas concernée par ces réponses "en continu", pour ne perturber les lycéens qui passent leur baccalauréat.