"Panama papers" : le Premier ministre islandais demande de dissoudre le Parlement, le président refuse

  • A
  • A
"Panama papers" : le Premier ministre islandais demande de dissoudre le Parlement, le président refuse
Le Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson.@ AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson et sa femme sont dans la tourmente après les divulgations liées au "Panama papers".

Le jeune Premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, est dans la tourmente des "Panama papers". Une vaste enquête journalistique révèle ses avoirs dans un paradis fiscal, ce qui pourrait bien provoquer sa chute. Sigmundur David Gunnlaugsson s’est d'abord défendu d’avoir caché de l’argent dans un long billet posté sur son site Internet. Le chef de gouvernement explique que sa femme "est en règle avec le fisc islandais".

Sigmundur David Gunnlaugsson a menacé, mardi, de dissoudre le Parlement s'il était lâché par le Parti de l'indépendance, son allié au sein de la coalition gouvernementale. "J'ai dit au président du Parti de l'indépendance que si les parlementaires du parti estiment qu'ils ne peuvent plus soutenir le gouvernement pour finir ensemble le travail, je dissoudrai le Parlement et convoquerai des élections législatives", a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Le président islandais a finalement refusé cette dissolution, a-t-il annoncé dans une déclaration télévisée. Revenu précipitamment d'un voyage privé aux Etats-Unis, Olafur Ragnar Grimsson a expliqué qu'il souhaitait au préalable consulter le Parti de l'indépendance, allié du Premier ministre et de son Parti du progrès, afin de connaître sa position.

Alors que l'opposition de gauche réclame sa tête, le Parti de l'indépendance apparaît divisé et d'autant moins favorable à une dissolution que son président et ministre des Finances, Bjarni Benediktsson, est lui aussi éclaboussé par les "Panama Papers".