Orléans : cinéphile mais surtout escroc, un septuagénaire écope de 4 ans de prison

  • A
  • A
Orléans : cinéphile mais surtout escroc, un septuagénaire écope de 4 ans de prison
L'hescroc était sorti de prison en février.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

L'homme de 73 ans, déjà condamné à 27 reprises, avait soutiré 800.000 euros en prétendant tourner une adaptation d'un roman de Vicvtor Hugo.

Un septuagénaire déjà condamné à 27 reprises qui se présentait comme producteur de cinéma a été reconnu coupable d'escroquerie vendredi à Orléans, et condamné à quatre ans de prison pour s'être fait remettre 800.000 euros en vue du tournage d'un film. En juillet, l'escroc a soutiré treize chèques sans ordre à un homme qui lui avait confié son rêve d'adapter au cinéma le roman Quatre-vingt-treize de Victor Hugo.

Joseph Itic, 73 ans, est sorti en février de prison où il purgeait une peine de quatre ans de détention, mais cela ne l'empêchait pas d'assurer à ses interlocuteurs qu'il avait tourné un film en 2015 à Los Angeles, aux côtés de Tom Hanks, Robert Redford et Matt Damon. Il prétendait aussi être en passe de louer 300 m² de bureaux sur les Champs-Elysées pour loger à Paris sa société UBC international Film. A ses interlocuteurs médusés, il présentait une domiciliation à Beverly Hills, en réalité à l'adresse d'une laverie.

Trouble narcissique majeur et absence d'empathie. En mai, Joseph Itic avait déjà soutiré trois chèques, pour un montant de 45.000 euros, à un rabbin de Marseille, auquel il avait promis de faire un don de 300.000 euros pour son association cultuelle. Les chèques émis par le rabbin constituaient selon lui une garantie destinée à mesurer la confiance entre les deux hommes.

Le prévenu, chez qui un expert psychiatre a décelé un trouble narcissique majeur et une absence d'empathie, a refusé de s'exprimer à l'audience. La procureure de la République Laure Moisset a fustigé son comportement manipulateur. Le tribunal a accédé à sa réquisition d'une peine de quatre ans de prison ferme, assortis d'un mandat de dépôt.