Notre Top 3 des gendarmeries transformées en musées

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le "Club de l'été d'Europe 1", Loïc Ballet a sélectionné les trois meilleures gendarmeries transformées en musées.

CLUB DE L’ÉTÉ - LE TOP 3

L'été rime (aussi) avec musée. Mais au lieu d'une exposition dans un lieu ordinaire, Loïc Ballet a sélectionné, pour Le Club de l'été d'Europe 1, trois musées qui ont eu une autre vie… dans la gendarmerie. 

Première halte du côté de Melun, au Musée de la Gendarmerie nationale

Ce musée ne date pas d’hier, puisqu’il existe depuis 1946. Implanté au cœur de l'École des officiers de la gendarmerie nationale à Melun, le lieu est assez impressionnant avec, sur sa façade, une énorme grenade enflammée en bronze-doré, symbole de la gendarmerie. À noter cette exposition temporaire : "Les gendarmeries du monde". Gendarmerie, carabiniers, garde nationale ou encore maréchaussée, il y a au total dans le monde 46 forces de sécurité intérieure intégrées à l’armée. Uniformes, photographies, objets insolites et même des voitures de police sont là !

Informations pratiques

Ce mercredi, le musée propose aux enfants de se glisser dans la peau des Experts de Miami, et de manipuler du matériel professionnel. C'est à partir de 13h30. 

La gendarmerie de Moulins

L'ancienne gendarmerie de Moulins est devenu un site unique au monde, puisqu'il a été transformé en Centre national du costume de scène. Un endroit qui abrite plus de 10.000 costumes. Au départ, il a été imaginé pour accueillir les costumes de la Comédie française, de l'Opéra de Paris (Bastille et Garnier) et de la Bibliothèque nationale de France. Mais depuis, victime de son succès, les artistes ou leur famille se mettent à céder leurs tenues de scène. Les robes de chanteurs et chanteuses telles que Dalida y sont conservées. Ou encore des costumes de célèbres couturiers tels que Jean-Paul Gauthier ou Christian Lacroix, qui est d'ailleurs président du centre. 

Pour les amoureux des ballets de danse, l'ancienne gendarmerie propose une exposition permanente autour de l'étoile internationale de la danse russe, et sans doute le plus grand chorégraphe du 20ème siècle : Rudolf Noureev ! Et jusqu'au 16 septembre se tient une exposition dédiée aux contes de fées dans l’opéra et les ballets. Alice au pays des merveilles, Cendrillon, la Belle et la bête… Tous les grands classiques sont là. 

La gendarmerie de Saint-Tropez

Depuis le film culte de 1964, Le gendarme de Saint-Tropez, réalisé par Jean Girault, ce bâtiment est devenu un lieu incontournable de la balade dans la cité tropézienne. À noter que la première gendarmerie de ce petit port de pêcheurs a été créée en 1838. Ce lieu devenu musée vous fait découvrir l’histoire fascinante de ce bâtiment, bien avant le film : avant de devenir un lieu emblématique suite aux tournages des films des gendarmes, ce monument à la façade inchangé a accueilli la brigade de Saint-Tropez de 1879 à 2003. La gendarmerie a donc abrité les forces de l'ordre locales pendant plus de 130 ans. La visite se poursuit avec une partie de l’exposition sur la série de films autour du Gendarme de Saint-Tropez et une introduction plus globale sur l’histoire du cinéma à Saint-Tropez.

Informations pratiques 

Pour visiter la gendarmerie la plus célèbre de France, il faut compter 4 euros pour les adultes, et 2 euros pour les mineurs.