Nice : huitième mise en examen pour le rapt d'une riche hôtelière en octobre

  • A
  • A
Nice : huitième mise en examen pour le rapt d'une riche hôtelière en octobre
Jacqueline Veyrac est une riche hôtelière de la Côte d'Azur.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Une huitième personne a été mise en examen dans l'affaire de l'enlèvement de Jacqueline Veyrac à Nice en octobre. Il s'agit d'un proche du restaurateur qui aurait commandité le rapt.

Un ami du restaurateur italien soupçonné d'avoir commandité le spectaculaire enlèvement de Jacqueline Veyrac, riche et discrète hôtelière de la Côte d'Azur, a été mis en examen pour sa participation présumée dans cette affaire, a indiqué lundi le parquet de Nice. "Il a été mis en examen pour enlèvement, séquestration et extorsion en bande organisée. C'est une relation de travail (du restaurateur) et il y a des éléments dans le dossier suffisamment multiples et concordants qui établissent des charges contre lui comme étant quelqu'un qui a participé de manière très active à la conception et à la préparation de l'enlèvement", a indiqué le procureur général de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Le suspect laissé en liberté. En fauteuil roulant et sous dialyse, ce suspect italien a été provisoirement laissé en liberté mais le parquet a fait appel en observant qu'il est "sans vraie résidence fixe en France" et que "les conditions de son interpellation laissent penser qu'il avait l'intention de partir", a précisé Jean-Michel Prêtre. Sa mise en examen porte à huit le nombre de suspects dans cette affaire qui avait provoqué une vive émotion à Nice où Jacqueline Veyrac, 76 ans, avait été enlevée en plein jour le 24 octobre près de chez elle puis découverte ligotée dans une fourgonnette à Nice après 48 heures de séquestration.