"Napoléon a amené les médecins à l'hôpital"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, Jean-Noël Fabiani, chef de service de chirurgie à l'hôpital Pompidou, a rappelé comment le premier empereur français avait pu influencer la médecine.

INTERVIEW

L'hôpital n'a pas toujours été un lieu où l'on venait pour se soigner. Il fut même un temps, où les médecins ne s'y trouvaient pas. C'est toute cette histoire de la médecine que Jean-Noël Fabiani, chef de service de chirurgie à l'hôpital Pompidou, raconte dans son ouvrage, C'est l'hôpital qui se moque de la charité.

"Pendant très longtemps, (...) misère et maladie sont la même chose". "Au départ, l'hôpital est un auspice où on loge les gens qui se promènent, les pèlerins. Puis, on a accueilli les miséreux, les malades", décrit Jean-Noël Fabiani, qui rappelle, dans Europe 1 social club, que "pendant très longtemps, jusqu'à la Révolution française, misère et maladie sont la même chose".

On ne vient pas à l'hôpital se faire soigner. L'hôpital suit l'évolution de la société et Louis XIV prend l'initiative de "s'occuper des gens qui traînent dans les rues". "Il y a là les mendiants, les truands, les amputés, les prostitué(e)s et ça gêne !", explique chef de service de chirurgie à l'hôpital Pompidou. "Il faut donc les cacher. Et où ça ? A l’hôpital bien sûr !", indique le spécialiste. Les bâtiments ne sont donc pas des lieux où l'on vient se faire soigner, il n'y a, d'ailleurs, quasiment pas de médecins dans les hôpitaux. "Ils vont directement chez leur client, à leur domicile", narre Jean-Noël Fabiani.

"La révolution médicale du 19ème siècle". Mais alors qui va créer l'idée de l'hôpital moderne, tel qu'on le connaît aujourd'hui ? Il faudra attendre attendre la Révolution française puis un homme : Napoléon Bonaparte. "La Révolution française a supprimé les hôpitaux et a vendu les bâtiments comme biens nationaux", retrace Jean-Noël Fabiani.

L'empereur va alors prendre plusieurs décisions décisives pour l'avenir de l'hôpital. Tout d'abord, "il oblige tous les maires de villes importantes à avoir un hôpital dans sa ville", souligne le spécialiste. Napoléon décide également qu'il faut des médecins dans les maisons de santé, de jour et de nuit. "Il créé l'internat des hôpitaux", rappelle le chef de service de chirurgie à l'hôpital Pompidou. "Napoléon va amener les médecins à l'hôpital et ce sont ces médecins qui vont faire la révolution médicale du 19ème siècle", conclut Jean-Noël Fabiani.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission Europe 1 social clubici