Motards en colère : "Le contrôle technique n’est pas un enjeu de sécurité routière"

  • A
  • A
Motards en colère : "Le contrôle technique n’est pas un enjeu de sécurité routière"
@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Nathanael Gagnaire est porte-parole de la Fédération des Motards en colère. Une manifestation est prévue dimanche.

Les motards manifestent encore dimanche, notamment à Vincennes, pour protester en particulier contre une des mesures annoncés par le gouvernement : le contrôle technique qui devra désormais être fait lors de la revente d'un deux-roues de plus de 2 ans. L'argument avancé par le gouvernement est avant tout sécuritaire. Mais selon Nathanael Gagnaire, porte-parole de la Fédération des Motards en colère, interrogé dimanche sur Europe 1, cette mesure ne changera rien au nombre de morts sur les routes.

"Ce projet, c’est un mensonge". "Actuellement, il n’y a pas de contrôle technique pour les deux-roues motorisés et ce que le gouvernement veut mettre en place, c’est un contrôle technique à la revente. Nous, au niveau national, on a étudié ce projet et on sait que c’est un mensonge. Le contrôle technique n’est pas un enjeu de sécurité routière, nous l’avons démontré. L’état du véhicule est en cause dans 0,3% des accidents. Donc cela nous met en colère !".

Nathanael Gagnaire prévient encore : pas question de flancher : "Les motards savent ce qu’il faut contrôler sur un deux-roues motorisés et ils comptent bien avoir gain de cause contre ce qui s’apparente simplement à un effet d’annonce et à un bénéfice supplémentaire pour les centres de contrôle technique".