Mort de Shaoyao Liu : la sécurité de la communauté asiatique est une "priorité"

  • A
  • A
Mort de Shaoyao Liu : la sécurité de la communauté asiatique est une "priorité"
Jeudi soir, près de 200 personnes se sont réunies place de la République à Paris pour débattre des violences policières.@ AFP
Partagez sur :

Le préfet de police de Paris a évoqué samedi la sécurité des ressortissants chinois, résidents et touristes, dans Paris et son agglomération, après la mort d'un père de famille tué par un policier.

Le préfet de police de Paris a souligné samedi "la priorité" donnée à la sécurité de la communauté asiatique, lors d'une rencontre avec l'ambassadeur de Chine organisée après la mort de Shaoyao Liu, un père de famille tué par un policier.

À l'occasion de cette rencontre et d'une réunion avec les membres d'associations de la communauté chinoise "pour évoquer la sécurité des ressortissants chinois, résidents et touristes, dans Paris et son agglomération", le préfet Michel Cadot a "exprimé ses condoléances à la communauté chinoise et sa compassion à la famille" de Shaoyao Liu, selon un communiqué de la préfecture.

Les circonstances du décès, encore floues. Ce Chinois de 56 ans a été tué à son domicile parisien dimanche par un tir d'un policier alors que, selon la police, il agressait avec des ciseaux un autre agent. Une version contestée par la famille qui explique que la victime se servait de ces ciseaux pour préparer du poisson. Pékin a publiquement demandé que la lumière soit faite sur les circonstances du décès.

Assurer la sécurité des touristes chinois. Le préfet de police a évoqué les mesures déjà ou bientôt mises en oeuvre pour assurer la sécurité des résidents et touristes chinois en France. Il a cité entre autres de nouveaux dispositifs de vidéoprotection ou la création d'une brigade spécialisée dans la protection des touristes sur le secteur autour de la Tour Eiffel, du Champ de Mars et du Trocadéro. Il a aussi insisté sur "les efforts réalisés en matière d'amélioration de la prise de plainte", avec notamment un "système de prise de plainte numérique" avec "module de traduction intégré" prévu pour cet été.

Les trois policiers entendus par l'IGPN. L'ambassadeur de Chine en France "a souligné, lors de cette réunion, la bonne coopération avec la préfecture de police et a appelé à la poursuite des efforts communs", selon le communiqué. La mort de Shaoyo Liu a provoqué plusieurs rassemblements de la communauté chinoise à Paris cette semaine, dont certains ont donné lieu à des incidents avec la police. Des dizaines de manifestants ont été entendus en garde à vue.

Les trois gardiens de la paix intervenus dans l'appartement de Shaoyao Liu ont été entendus vendredi par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices".