Mgr Lalanne : "ce n'est pas le célibat des prêtres qui entraîne la pédophilie"

  • A
  • A
Partagez sur :

L’évêque de Pontoise appelle à "ne pas mélanger les choses" : pour lui, le célibat des prêtres n’entraîne pas la pédophilie. 

INTERVIEW

Monseigneur Lalanne, évêque de Pontoise, était samedi l'invité de Wendy Bouchard sur Europe 1. Il est notamment revenu sur le scandale des prêtres pédophiles qui secoue actuellement l'Eglise, et a annoncé réfléchir à "un accueil pour les victimes de faits très anciens". 

"Les victimes attendent que l'Eglise les écoute".  Le pape François a dénoncé vendredi, à l'issue du Chemin de croix au Colisée de Rome, les prêtres pédophiles "qui dépouillent les innocents de leur dignité". Samedi, Monseigneur Lalanne a jugé sur Europe 1 que ces paroles étaient "extrêmement fortes mais extrêmement claires aussi". "Aujourd'hui, ces victimes attendent que l'Eglise les écoute", reconnait l’évêque de Pontoise. "Nous allons donc essayer d'approfondir comment accueillir les victimes de faits très anciens. Souvent les victimes, à l'époque, n'ont pas voulu porter plainte, sont restés silencieuses", a-t-il déclaré, assurant faire de ce sujet une "priorité". "La loi indique le délai de prescription mais la souffrance ne se prescrit pas, il n'y a pas de prescription de la souffrance. Beaucoup de victimes ont eu du mal à oser dire leurs souffrances". 

"Ce n'est pas le célibat des prêtres qui entraîne la pédophilie". Il y a peu, le pape François a déclaré que le célibat ne fait partie de la nature même du prêtre.  Interrogé sur cette épineuse question, Mgr Lalanne a estimé qu'il n'y avait "pas de dogme à ce sujet". Toutefois, il appelle à "ne pas mélanger les choses". "Ce n'est pas le célibat des prêtres qui entraîne la pédophilie", martèle-t-il. "80% des faits de pédophilie surviennent à l'intérieur des familles. On est dans une société aujourd'hui où il faut qu'on éduque plus sur les questions d'éducation sexuelle, d'éducation affective, d'éducation relationnelle. Le corps n'est pas un objet et doit être respecté quoi qu'il arrive".