Meurtre de Léa : perpétuité avec une période de sûreté de 20 ans pour Gérald Seureau

  • A
  • A
Meurtre de Léa : perpétuité avec une période de sûreté de 20 ans pour Gérald Seureau
Le corps de Léa avait été retrouvé au fond d'un petit bois à Montpellier. @ AFP
Partagez sur :

Le corps de Léa, victime de 185 coups et blessures dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011, avait été découvert au fond d'un bois à Montpellier.

La cour d'assises de l'Aude a condamné vendredi en appel à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 20 ans, Gérald Seureau pour le viol et le meurtre de Léa, une lycéenne de 17 ans, en 2011 à Montpellier. Cette peine est la même que celle infligée en premier ressort, en novembre 2014 à Montpellier. L'accusation avait requis la peine maximale encourue, soit la perpétuité assortie de 22 ans de sûreté.

Une "panne sexuelle" à l'origine d'un "déchaînement de violence". Le corps de Léa, victime de 185 coups et blessures dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011, avait été découvert au fond d'un petit bois, à Montpellier. Gérald Seureau, aujourd'hui âgé de 30 ans, a reconnu lors de ce procès qu'une "panne sexuelle" était à l'origine de son "déchaînement de violence". "On avait commencé. J'avais enlevé mon pantalon. Elle aussi. J'ai pas réussi. Je ne sais pas s'il y a eu un mot de trop. Peut-être. Et à partir de là, j'ai eu un déchainement de violence", a dit l'accusé.