Drôme : 8 ans de prison pour le trufficulteur tueur

  • A
  • A
Drôme : 8 ans de prison pour le trufficulteur tueur
Laurent Rambaud attend son jugement devant la cour d'assises de la Drôme.@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Laurent Rambaud était jugé depuis mardi pour avoir tué au fusil à pompe Ernest Pardo, le 20 décembre 2010 en pleine "psychose" des voleurs de "diamants noirs dans la Drôme.

Il le soupçonnait de lui voler ses truffes et l'aurait tué en représailles. Laurent Rambaud, agriculteur de 37 ans, a été condamné à 8 ans de prison pour le meurtre d'un homme surpris dans sa truffière de Grignan fin 2010. Laurent Rambaud était jugé depuis mardi devant la cour d'assises de la Drôme pour avoir tué au fusil à pompe Ernest Pardo, 43 ans, alias "Néné", le 20 décembre 2010 en pleine "psychose" des voleurs de "diamants noirs" dans la région. Le verdict a été accueilli dans le calme par les proches de l'accusé et les parties civiles.

Le profil du prévenu joue en sa faveur. L'avocat général, Gilbert Emery, avait réclamé une peine de 12 ans de réclusion, estimant lors de son réquisitoire que l'accusé "avait conscience de ses actes". L'avocat général avait toutefois écarté la peine maximale, soit 30 ans de réclusion.

Un réquisitoire prenant en considération le passé du prévenu. Laurent Rambaud, à l'existence jusque-là exempte de tout délit ou crime, est en effet décrit comme bon fils, bon mari, bon père de famille. L'homme est pompier volontaire depuis l'âge de 16 ans, très impliqué dans la vie sociale et associative de sa commune, en tant que responsable syndical.

Il assure avoir agi par peur. Laurent Rambaud a expliqué à l'audience avoir agi par "peur" le soir du drame, quand il tira à deux reprises sur la victime prise pour un voleur, la seconde fois dans le dos d'Ernest Pardo qui s'était relevé.

"Vous ne pouvez pas retenir la peur comme argument", l'accusé "avait conscience de ses actes", il n'était pas "animé par une peur panique", a cependant ajouté l'avocat général. Ce dernier a également rappelé que Laurent Rambaud était armé "comme en guerre".

Un drame qui avait déclenché la polémique. Le drame avait réveillé les passions et délié les langues dans ce coin de Drôme provençale. Deux jours après les faits, au marché truffier de Richerenches, le plus important d'Europe en volume, les producteurs avaient exprimé un soutien sans faille au tireur. Tandis qu'à Saint-Paul-Trois-Châteaux, 300 personnes avaient défilé pour Ernest Pardo qui "ne méritait pas d'être tué comme un chien".