Méthodes d'enquêtes douteuses : l'ex-n°2 des douanes mis en examen pour escroquerie

  • A
  • A
Méthodes d'enquêtes douteuses : l'ex-n°2 des douanes mis en examen pour escroquerie
L'ex-haut responsable est suspecté d'avoir fermé les yeux sur certains trafics en échange d'informations.@ AFP
Partagez sur :

L'ex-haut responsable a également été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" et "détournement de fonds publics".

L'ex-numéro deux du renseignement douanier, Vincent Sauvalère, a été mis en examen mercredi pour escroquerie et détournement de fonds publics dans une enquête sur des soupçons de collusion avec des informateurs en lien avec une saisie suspecte de café contrefait en 2015, a-t-on appris de source judiciaire.

Placé sous contrôle judiciaire. A l'issue de 48 heures de garde à vue, Vincent Sauvalère, actuel patron de l'unité "tabac et contrefaçon" de l'Office de lutte antifraude de l'Union européenne (Olaf), a été présenté à des juges d'instruction qui l'ont notamment mis en examen pour "corruption passive", "escroquerie en bande organisée" et "détournement de fonds publics". Il a été placé sous contrôle judiciaire. 

Des marchandises contre des infos. En avril 2017, l'adjointe de Erwan Guilmin à la DOD, Magali Noël, et le chef de leur antenne du Havre avaient déjà été mis en examen, ainsi que trois indicateurs, dont un Serbe. Ce Serbe est notamment soupçonné d'avoir fait entrer des conteneurs de marchandises au port du Havre, en échange de tuyaux donnés à ses officiers traitants, avec la bénédiction de plusieurs cadres dirigeants du renseignement douanier, dont Vincent Sauvalère.