Marne : enquête ouverte après des soupçons "d'attouchements" par un prêtre

  • A
  • A
Marne : enquête ouverte après des soupçons "d'attouchements" par un prêtre
Le prêtre ne peut plus résider dans le secteur (illustration). @ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte après le signalement de plusieurs personnes, qui se disent victimes d'attouchements de la part d'un prêtre dans la Marne.

Une enquête a été ouverte après des actes "d'attouchements" présumés par un prêtre du diocèse de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, sur plusieurs victimes et ayant fait l'objet de signalements de la part des autorités religieuses, a indiqué mercredi le parquet de la ville.

Signalement d'une famille à l'évêque. "Dans l'attente de l'audition des personnes ayant formé le signalement, ces agissements sont qualifiés 'd'attouchements', sans plus de précision, et auraient été commis au préjudice de plusieurs victimes sans qu'aucune identité n'ait été communiquée à mes services", a déclaré Eric Virbel, le procureur de la République de Châlons-en-Champagne. L'évêque de Châlons, Mgr François Touvet, a affirmé dans un communiqué avoir été informé le 26 mars du signalement d'une famille à la cellule permanente de lutte contre la pédophilie de la Conférence des évêques de France, mettant en cause ce prêtre responsable du Foyer de charité de Baye, un château qui accueille des retraites spirituelles dans la Marne.

Le prêtre suspendu. Le parquet a ainsi reçu une première alerte le 27 mars émanant de Mgr Touvet, suivi le lendemain d'un signalement du responsable national des foyers de charité, et d'une lettre des personnes à l'origine du signalement à la cellule nationale de lutte contre la pédophilie de l'Église catholique. Mgr Touvet a décrété dans son communiqué que le prêtre "ne devra plus résider dans le diocèse de Châlons ni y exercer un quelconque ministère auprès de jeunes mineurs tant que la justice ne se sera pas prononcée". L'enquête a été confiée à la gendarmerie.