Marc Trévidic : "On aurait peut-être dû, dès 2001, créer un tribunal international pour juger les terroristes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors que la guerre contre Daech fait rage, l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic déplore que l'Europe n'ait pas réussi à créer une structure internationale pour juger les terroristes. Marc Trévidic : "On aurait peut-être dû, dès 2001, créer un tribunal international pour juger les terroristes"

INTERVIEW

"C'est ridicule". De son passé de juge antiterroriste, Marc Trévidic a gardé un certaine verbe : franc et parfois froid. Au micro d'Europe 1 matin, pour présenter son nouveau livre, Le magasin jaune, l'ancien magistrat a réagi à la relative accalmie dans les actes terroristes d'ampleur, depuis l'attentat de Nice, en juillet 2016. 

Pourquoi la France n’a-t-elle plus connu d’attentat terroriste d’ampleur depuis l'été 2016 ?

"Pas que la France, l’Europe entière. La principale raison, c’est qu'on est allé leur faire la guerre là-bas. Le fait de les mettre dans leurs derniers retranchements les empêche de s’organiser pour faire des attentats de taille. Ce qui explique le calme relatif en ce moment".

Le gouvernement français a-t-il pris la mesure du terrorisme ?

"Oui, mais tout le monde l'a pris. Personne ne le sous-estime, comme cela a été le cas dans le passé. Le plan sur la radicalisation montre aussi que l'on veut s'attaquer aux causes et pas aux effets. Mais il faut mettre les moyens aussi".

La question à traiter aujourd’hui est celle des revenants, certains de ceux contre qui vous aviez lancé vous-même, quand vous étiez juge antiterroriste, des mandats d’arrêt internationaux. Qui doit les juger et comment les juger ?  

"C’est un grand problème. On aurait peut-être dû y penser dès 2000-2001 : créer un tribunal international, dans certains cas pour juger les terroristes internationaux. Puisque, à vrai dire, ils ne s’en prennent pas qu’à un seul pays. C’est très complexe. Même en Europe, on n’a pas réussi à créer une structure pour juger un groupe terroriste. On voit bien, oon se prête Salah Abdeslam... 'vous nous le redonnez, on va vous le redonner etc'. C'est ridicule ces allers-retours entre la France et la Belgique. La question s'est posée déjà en 2001 lors de la tentative d'attentat au marché de Noël de Strasbourg : il y avait des gens dans 4 ou 5 pays, c'est exactement le même groupe, et bien on les a jugés dans 4 ou 5 pays en même temps. C'est une justice mal rendue ! On pourrait au moins en Europe faire un seul procès, ça aurait un peu plus de gueule que ce que l’on fait actuellement".