Manifestations en France contre la venue de Netanyahu dimanche à Paris

  • A
  • A
Manifestations en France contre la venue de Netanyahu dimanche à Paris
Ils étaient quelque 400 manifestants samedi à Paris pour défendre la cause palestinienne. @ ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :

Dans plusieurs villes de l'Hexagone, des manifestants ont protesté samedi contre la venue du Premier ministre israélien à Paris dimanche.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi en France contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les États-Unis et la venue du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dimanche à Paris. Dans la capitale, ils étaient environ 400 place de la République à l'invitation des associations EuroPalestine et France Palestine Solidarité. "Ce n'est pas Trump qui décide du droit international (…) Il n'y a pas de peuple élu !", a lancé Olivia Zemor d'EuroPalestine devant un public brandissant des drapeaux palestiniens.



300 personnes à Lyon. "Jérusalem, capitale palestinienne !", ont répliqué les manifestants. "Honte, honte !", ont-il ajouté à propos de la rencontre prévue dimanche entre le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre israélien à l'Élysée.

À Lyon, quelque 300 personnes se sont rassemblées, brandissant des drapeaux palestiniens ou des pancartes : "Palestine vivra, Palestine vaincra". "La décision de Donald Trump met le feu à la poudrière", a déclaré Jérôme Faynel, président du Collectif 69 Palestine, et organisateur du rassemblement lyonnais. "La rencontre dimanche entre Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu pourrait être une bonne occasion d'élever la voix", a-t-il ajouté. 

"L'hypocrisie" de Macron. Une trentaine de personnes se sont rassemblées également à Lille à la mi-journée à l'appel de l'association France Palestine Solidarité du Nord-Pas-de-Calais. La reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne "vise à mettre le feu aux poudres", a dénoncé Mireille Gabrelle, trésorière de l'association, regrettant la "position hypocrite" d'Emmanuel Macron qui "dénonce la décision de Trump et reçoit en même temps Netanyahu".