Mai 68 : quand un Prix Nobel défend les étudiants en colère

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

ARCHIVES - Découvrez les reportages les plus forts et les interventions les plus marquantes enregistrés au micro de la radio qu'on appelait alors "Europe Numéro 1". 

VIDÉO - C'était il y a 50 ans. Le 9 mai 1968, le mouvement de contestation dans les universités devient un des principaux titres développés dans les médias français. Sur Europe 1, André Arnaud reçoit le prix Nobel de physique André Kastler qui en appelle au gouvernement pour répondre aux revendications et qui débat avec les auditeurs. Notamment ceux qui ne comprennent pas tout à fait les revendications des étudiants... "Ils ont raison d’être très inquiets au sujet de leur avenir. Depuis une vingtaine d’années, les universités se sont beaucoup développées, le nombre d'étudiants a environ triplé et le problème des débouchés se pose avec acuité et avec angoisse. Nous risquons d’avoir dans dix ans beaucoup de chômeurs intellectuels. Dans le passé, les gouvernements avaient une solution pour résoudre le problème, c’était de se faire la guerre ! Et les élites disparaissaient. Nous sommes maintenant confrontés à un problème de paix", argumente-t-il.

Pourquoi Mai 68 a commencé en mars ? De la première AG à Nanterre au bouillonnement d'avril, Thierry Geffrotin revient en vidéo sur les débuts du mouvement qui fête ses 50 ans.