Magnanville : le syndicat de police Alliance demande le droit du port d'arme

  • A
  • A
Magnanville : le syndicat de police Alliance demande le droit du port d'arme
@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

Après le meurtre d'un policier et de sa compagne à leur domicile, ses collègues demandent la possibilité d'être armés "en tout temps et en tous lieux."

Le syndicat de police Alliance a réagi mardi au meurtre d'un policier et de sa compagne la veille à leur domicile de Magnanville, à l'ouest de Paris. L'attaque a été perpétrée par un jeune homme de 25 ans, "combattant de l'Etat islamique", selon les propres mots de l'organisation. Pour Alliance, " l’ensemble des agents du ministère de l’Intérieur sont devenus des cibles potentielles" des terroristes.

"Armés en tous temps". Alliance Police Nationale exige dans un communiqué que face à ces nouveaux risques, et quelles que soient les circonstances,  les policiers "continuent d’être armés en tout temps et tous lieux". Le syndicat pose également la question de la sévérité des condamnations et du suivi de ces individus multi-réitérant devenus terroristes.