Lourdes : "Le pèlerinage peut susciter des vocations chez les jeunes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour l'abbé Arnaud du Cheyron, curé de Mirande, le pèlerinage du 15 août à Lourdes est l'occasion pour des jeunes d'entendre "l'appel du Seigneur".

INTERVIEW

Des milliers de pèlerins sont attendus à Lourdes cette année encore à l'occasion de l'Assomption. Un pèlerinage "sur le thème des merveilles que le Seigneur fait pour nous", précise l'abbé Arnaud du Cheyron, curé de Mirande, dans le Gers, et futur nonce apostolique au Vatican, invité de la matinale d'Europe 1 mardi.

"Des vocations vont se lever" parmi les jeunes. Parmi ces milliers de pèlerins, de nombreux jeunes feront aussi le déplacement, dont certains en tant que brancardiers ou aide-malades. "Le pèlerinage est l'occasion pour des jeunes de servir avec générosité les malades, et donc d'avoir un cœur prêt à servir le Seigneur par un don total de leur vie, par le sacerdoce ou la vie consacrée", avance le prêtre. "Pour des jeunes qui participent en famille à ce pèlerinage, aux temps de prières, aux processions, aux messes avec les malades, ce sont vraiment des moments forts qui peuvent favoriser la naissance d'une vocation", considère-t-il.

L'arrivée de la génération Jean-Paul II. Selon lui, l'Eglise de France va bien, en dépit des scandales de pédophilie et de la crise des vocations. Pourtant, l'abbé Arnaud du Cheyron se dit "convaincu que de nombreuses vocations vont se lever d'ici quelques années". "Nous assistons aujourd'hui à la levée de la génération Jean-Paul II. Il a apporté un vrai dynamisme avec notamment les JMJ. Nous avons aujourd'hui les enfants de cette génération, qui ne sont pas là par tradition mais parce que la foi donne sens à leur vie. C'est très encourageant pour l'Eglise de France", estime le prêtre, qui a découvert sa vocation à l'âge de 7 ans seulement.