Limoges : une vingtaine de véhicules de l'entreprise Enedis incendiés

  • A
  • A
Limoges : une vingtaine de véhicules de l'entreprise Enedis incendiés
Cette nouvelle série d'incendie intervient après que 5 véhicules de la gendarmerie aient été incendiés le mois dernier.@ direction générale de la police nationale
Partagez sur :

Des inscriptions sur les portes ("Linky degage") ont été retrouvées. 

Une nouvelle série d'incendies de véhicules à eu lieu à Limoges, dans la nuit de lundi à mardi. Cette fois, ce sont des voitures de l'entreprise d'Enedis, filiale du groupe EDF qui en ont été la cible. 

"Il s'agit de toute évidence d'un incendie volontaire." Vers 1h30, quinze véhicules ont été volontairement brûlés sur le parking de la société, rue de la Croix verte. Des inscriptions sur les portes ("Linky degage") ont été retrouvées, selon des sources proches de l'enquête. L'incendie, qui a détruit ou endommagé 19 véhicules selon la police, 21 selon l'entreprise, a été rapidement maîtrisé. "Il s'agit de toute évidence d'un incendie volontaire. Il n'y a aucun doute là-dessus, d'autant que ce site est une propriété privée, dont l'accès est protégé", a précisé une source policière. L'enquête a été confiée au SRPJ de Limoges. 

Des voitures déjà incendiées en septembre. Le mois dernier, ce sont cinq véhicules de la gendarmerie qui avaient été incendiés. Ce sinistre avait fait l'objet d'une revendication par une groupe baptisé "Le RAGE" (Révolte anarchiste des gendarmes exilés), qualifiée à l'époque de "fantaisiste" par le parquet. Deux jours plus tard, un incendie, revendiqué sur un site anarco-libertaire, avait ravagé des locaux techniques dans la caserne de gendarmerie de l'Isère à Grenoble. Les investigations sur ces faits sont toujours cours.