Liliane Bettencourt refuse de subir une expertise médicale

  • A
  • A
Liliane Bettencourt refuse de subir une expertise médicale
Partagez sur :

Cette expertise devait aider à déterminer si la milliardaire était en "état de faiblesse" lorsqu'elle a effectué près d’un milliard de dons.

Une fois de plus, Liliane Bettencourt a fait part de son refus de subir une expertise médicale. Le 11 décembre, le tribunal de grande instance de Nanterre avait ordonné cette expertise pour déterminer si le photographe François-Marie Banier avait profité de la vulnérabilité de la femme la plus riche de France pour obtenir des dons de sa part.

"Je ne me rendrai pas à votre invitation", a écrit Liliane Bettencourt mercredi au professeur Philippe Azouvi, neurologue à l’hôpital de Garches. Dans cette même lettre, citée par Le Figaro, l’héritière du groupe L’Oréal rejette un "examen humiliant".

Le nouveau refus de Liliane Bettencourt, 87 ans, constitue un revers pour la justice, dans la mesure où le TGI estimait que la femme la plus riche d'Europe en avait accepté le principe en 2008. Mais Le Figaro cite les propos nuancés que Liliane Bettencourt avait tenus à l’époque : "Je donne mon accord à cette démarche d’expertise médicale, mais uniquement dans le domaine de la médecine générale et non dans celui de la psychiatrie."

Les magistrats, qui se prononceront les 15 et 16 avril 2010, devront donc se passer de cette expertise pour déterminer si Liliane Bettencourt se trouvait en "état de faiblesse" lorsqu'elle a effectué près d'un milliard d'euros de dons à François-Marie Banier, sous forme d'immobilier et d'œuvres d'art notamment. Le photographe de 62 ans est visé par une plainte pour "abus de faiblesse" déposée par la fille de Liliane Bettencourt.

Liliane Bettencourt a toujours nié avoir agi sous la contrainte. François-Marie Banier, que la milliardaire décrit comme un "artiste plein d’ingéniosité", encourrait trois ans de prison et 375.000 euros d'amende s'il était déclaré coupable.