L'évêché de Bayonne renonce à des conférences sur "l'accompagnement" des gays

  • A
  • A
L'évêché de Bayonne renonce à des conférences sur "l'accompagnement" des gays
Les réunions d'informations prévues sur l'homosexualité n'auront finalement pas lieu à Bayonne. (Photo d'illustration) @ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Deux associations s'étaient élevées contre des conférences menées par une association américaine "ultraconservatrice".

L'évêché de Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, a annoncé dimanche qu'il renonçait à ses deux réunions d'information sur "l'accompagnement des personnes à tendance homosexuelle", en raison "des remous médiatiques qui ont entouré cette annonce et des malentendus ou des tensions qui en ont découlés".

Une "mission pastorale" selon l'évêché. "Ces rencontres, que l'association confessionnelle dénommée 'Courage' devait animer, entendait tout simplement répondre aux recommandations du pape François", écrit l'évêché de Bayonne dans un communiqué. "Nous déplorons cependant qu'au nom d'une conception erronée de la laïcité, certains groupes puissent contester à l'Église le droit et la liberté de prendre les initiatives qui font partie de sa mission pastorale", a-t-il poursuivi.

Des conférences très contestées. L'annonce de ces conférences, qui devaient être animées par un groupe catholique américain ultraconservateur prônant la chasteté pour les gays, avait provoqué l'indignation d'associations LGBT.

Benat Gachen, président de Los Bascos, une association LGBT de Bayonne, s'est félicité de l'annulation de ces conférences prévues le 7 mars à Bayonne et le 8 mars à Pau. "L'évêché, déconnecté des réalités de la société, a semble-t-il pris tardivement conscience du caractère provocateur de son initiative", a-t-il réagi. 

"Son approche ultraconservatrice, totalement anachronique, a suscité une levée de bouclier, pourtant prévisible, de la société civile qui ne saurait accepter à l'heure du mariage pour tous que l'on considère l'homosexualité comme une déviance et la chasteté comme une réponse acceptable", a-t-il poursuivi dans un communiqué. "SOS homophobie" et le mouvement LGBT chrétien "David et Jonathan" avaient demandé l'annulation des conférences animées par Courage.

Sur son site Internet, cette association américaine se présente "comme un groupe de catholiques attirés par les gens de même sexe" mais choisissant la chasteté, et dont les membres "sont guidés par des chapelains attentionnés qui leur proposent réconciliation et direction dans leur vie spirituelle".