L'Europe du Sud particulièrement menacée par les conséquences du réchauffement climatique

  • A
  • A
L'Europe du Sud particulièrement menacée par les conséquences du réchauffement climatique
Selon l'Agence européenne de l'environnement, l'Europe du Sud pourrait connaître de plus en plus d'épisodes de sécheresse dans le futur.@ AFP
Partagez sur :

Une agence européenne note que l'Europe du Sud et du Sud-Est pourrait connaître de plus en plus de phénomènes météorologiques exceptionnels du fait du réchauffement climatique.

Dans un rapport publié mercredi, l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) estime que l'Europe du Sud et du Sud-Est risque de devenir "un point névralgique" du réchauffement climatique qui s'y traduira par des phénomènes météorologiques extrêmes tels que canicules, inondations, sècheresses et tempêtes.

400 milliards de pertes liées au réchauffement climatiques depuis 1980. Ces épisodes climatiques extrêmes se sont traduits par des pertes économiques de près de 400 milliards d'euros (environ 430 milliards de dollars) dans les pays membres de l'AEE entre 1980 et 2013 et ont coûté la vie à plus de 140 millions de personnes sur la même période, ajoute le rapport.

"Toutes les régions européennes sont vulnérables au changement climatique, mais certaines connaîtront des incidences plus négatives que d'autres", estime le rapport. "L'Europe du Sud et du Sud-Est devrait être un point névralgique du changement climatique, tant elle devrait subir le plus grand nombre d'incidences défavorables".

Déjà des pics de chaleur inédits. Cette partie du globe connaît déjà des pics de chaleur inédits avec une baisse du niveau des précipitations et des cours d'eau qui renforcent les effets de sécheresse, réduisent les rendements agricoles, augmentent les risques d'incendies et ont de vastes incidences sur les écosystèmes.

"Les zones côtières et les plaines inondables de l'ouest de l'Europe sont également considérées comme des points névralgiques", poursuit le rapport, "car elles courent un risque d'inondation accru lié à l'augmentation du niveau de la mer et à l'accroissement possible des ondes de tempête".

Certaines conséquences positives en Europe du Nord. L'AEE note néanmoins que certaines régions, notamment l'Europe du Nord, pourraient connaître des incidences positives par l'amélioration de leurs conditions agricoles mais elle rappelle que "la plupart des régions et des secteurs seront affectés négativement".