"Les régimes sont nocifs pour la santé car ils sont contre-productifs"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, le nutritionniste Arnaud Cocaul a dénoncé les régimes qui "dérégulent le poids d'équilibre".

INTERVIEW

Selon un sondage de l'institut Harris Interactive de 2009, 83% des femmes françaises déclaraient vouloir mincir. Un chiffre important, qui témoigne de l'importance que prend le poids dans l'esprit des Français. En 2011, l'institut d'études économiques Xerfi estimait que le marché de la minceur représentait, en France, entre 2,6 et 3,3 milliards d'euros. Amincissants, crèmes, régimes miracles, pour certains, tous les moyens sont bons pour perdre des kilos. Dans Il n'y en a pas deux comme elle, le nutritionniste Arnaud Cocaul a dénoncé ces régimes, qu'ils jugent nocifs pour ceux qui les pratiquent.

Des femmes "complètement perdues". Selon Arnaud Cocaul, la France est, avec la Corée du Sud, un des pays où la pression sur le poids est la plus forte. Dans son cabinet, le nutritionniste croise plusieurs typologies de personnes. "La plupart du temps, ce sont des femmes qui ont été rendues malheureuses par une succession de régimes restrictifs et elles sont complètement perdues", décrit Arnaud Cocaul.

"On vous fait croire que vous allez maigrir". Le nutritionniste se positionne d'ailleurs contre les programmes de restriction alimentaire. "Les régimes sont nocifs pour la santé car ils sont contre-productifs", explique Arnaud Cocaul. "On vous fait croire que vous allez maigrir (...), mais vous allez reprendre du poids insidieusement". La conséquence, sur le long terme, est de "déréguler votre poids d'équilibre".

Certaines personnes se restreignent à l'excès pour perdre du poids. Arnaud Cocaul met d'ailleurs en garde les parents. "Chez l'adolescent, le marche-pied de l’anorexie peut être un régime", analyse le nutritionniste.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" ici