Les radars embarqués bientôt privatisés ? Les amendes vont pleuvoir

  • A
  • A
Partagez sur :

Trop peu rentables jusqu'ici, les radars embarqués vont être confiés à des sociétés privées à partir de septembre. Le nombre de PV pourrait être multiplié par dix.

Voilà une nouvelle qui ne devrait pas ravir les automobilistes qui estiment être déjà très surveillés et sanctionnés. Selon le journal Le Parisien, l'Etat envisage de confier le dispositif des radars embarqués - ceux qui sont installés dans des voitures banalisées et peuvent flasher en roulant - à des sociétés privées.

Rentabiliser ces radars. Actuellement, ce dispositif est géré par les gendarmes et les policiers. Mais les radars embarqués servent assez peu : une heure par jour en moyenne. Les autorités veulent désormais rentabiliser ces voitures et les faire flasher toute la journée. À partir du mois de septembre, ce sont donc des agents privés qui rouleront dans ces véhicules.

Dix fois plus de PV. Selon les autorités, ce nouveau système permettrait de verbaliser dix fois plus qu'actuellement et de dresser ainsi 12 millions de PV par an. Un chiffre encore sous-estimé, selon l'association 40 millions d'automobilistes, qui est vent debout contre cette mesure. Une expérimentation est déjà en cours en Normandie. Dès le mois de septembre, cela devrait être effectif dans toute la France. Il faudra donc redoubler de prudence, car ces radars sont installés dans des véhicules banalisés et les chauffeurs seront habillés en civil. Le dispositif est donc quasiment indétectable.