Les infirmiers ont désormais leur propre code de déontologie

  • A
  • A
Les infirmiers ont désormais leur propre code de déontologie
Le nouveau code clarifie les relations des infirmiers avec les patients et leurs collègues médecins.@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

Le code de déontologie décrit l'ensemble des droits et devoirs des infirmiers, dans le public comme dans le privé.

Le décret créant le premier code de déontologie des infirmiers est paru dimanche au Journal officiel, une publication qui marque la "reconnaissance" de cette profession, selon l'Ordre national des infirmiers, qui a contribué à son élaboration. Ce code de déontologie comprend l'ensemble des droits et devoirs des infirmiers. Il vient se substituer aux règles professionnelles qui figuraient dans le code de la santé publique et qui n'avaient pas été modifiées depuis 1993.

Prérogatives élargies. "Il s'agit donc d'une modernisation et d'un enrichissement de ces règles déontologiques afin de mieux prendre en compte les évolutions majeures observées ces 20 dernières années" en matière de droit de patients, d'évolution des pratiques hospitalières ou encore d'élargissement du champ de compétences des infirmiers, a souligné dans un communiqué l'Ordre national des infirmiers (ONI). Ce dernier voit ses prérogatives élargies. Il sera notamment "chargé de veiller au respect de ces dispositions" par les membres de la profession.

Clarification des relations. Cette publication "marque la reconnaissance de l'ensemble d'une profession de plus en plus autonome", a-t-il ajouté, observant que médecins et sages-femmes sont dotés d'un tel code depuis "près de 70 ans". Il "clarifie" les relations avec les patients (secret professionnel, respect de leur volonté concernant le refus ou l'interruption des soins, etc.), avec les autres membres de la profession (interdiction de recourir à la publicité) et avec les autres professionnels de santé, a aussi estimé l'organisme, créé en 2006.