Les chiffres qui montrent la réalité de la pénurie des enseignants

  • A
  • A
Les chiffres qui montrent la réalité de la pénurie des enseignants
En maternelle et en primaire, 1.500 postes de remplaçants seront créés en 2017.
Partagez sur :

Selon la FCPE, 4.700 journées de cours n’auraient pas été assurées depuis la rentrée. 

La colère des profs n’est pas nouvelle. Elle ne fait que redoubler. Un mois et demi après la rentrée, à la veille des vacances de la Toussaint, ils s’indignent contre le non-remplacement de profs absents. Lundi soir, des parents d’élèves du collège Maupassant, à Houilles, dans les Yvelines, ont carrément protesté devant l’établissement de leurs enfants pour réclamer des enseignants.

>> Pour mieux comprendre cette exaspération des profs et des parents d’élèves, Europe1.fr vous rappelle ces chiffres sur la pénurie des enseignants :   

4.700.Sur son site internet, la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) a carrément mis en place un compteur de cours non assurés et de profs pas remplacés. Depuis la rentrée, la première fédération de parents d’élèves s’est amusée à sortir sa calculette dans 60 départements du territoire français. Elle a donc recensé 4.700 journées de cours non assurées, de la maternelle au lycée, depuis le 1er septembre.

>> Les mesures annoncées par Najat Vallaud-Belkacem

2,5. Le problème des remplacements des profs n’est pas nouveau dans l’Education nationale. Selon les chiffres officiels du ministère, 2,5 jours de classe n’ont pas été remplacés par élève et par an dans le premier degré l’année dernière.

29. Dans le second degré, il y a eu 2,9% d'heures de cours non assurées en 2014-15, dernière année dont les données sont disponibles. Au total, ce sont 29 heures par élève et par an en moins.

La-penurie-des-enseignants-est-une-realite-en-voici-les-chiffres1_reference

54.000. C’était l’une des promesses de campagne du candidat François Hollande en 2012 : il devait créer 60.000 postes dans l’Education nationale. Pour le moment, 54.000 créations de nouveaux postes ont été enregistrées. "Mais 80.000 postes ont été supprimés avant 2012", nuance Hervé-Jean Le Niger, de la FCPE dans Le Parisien.

5.000. Sur les 54.000 créations de postes depuis 2012 dans l’Education nationale, 5.000 l’ont été pour les remplaçants. Mais comme c’est encore insuffisant, la ministre Najat Vallaud-Belkacem a annoncé une série de mesures, mardi matin. En maternelle et en primaire, 1.500 postes de remplaçants seront créés en 2017. Pour rappel, la droite au gouvernement en avait supprimé 1.576 de 2008 à 2012.