Les agents Pôle emploi appelés à faire grève le 10 octobre

  • A
  • A
Les agents Pôle emploi appelés à faire grève le 10 octobre
Sept syndicats de Pôle emploi ont appelé vendredi à faire grève le 10 octobre pour protester contre les coupes dans les effectifs de l'opérateur.@ ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Partagez sur :

Les sept syndicats de Pôle Emploi reprochent au gouvernement la suppression de 300 postes dès 2018, prévue dans le projet de budget présenté mercredi. 

Sept syndicats de Pôle emploi ont appelé vendredi à faire grève le 10 octobre, journée de mobilisation dans la fonction publique, pour protester contre les coupes dans les effectifs de l'opérateur. Force ouvrière (2e syndicat de Pôle emploi), le SNU-FSU (3e), la CGT (4e), la CFE-CGC (5e) et trois syndicats non représentatifs (Unsa, Solidaires et CLL) appellent "tous les salariés et agents de Pôle emploi à faire grève le 10 octobre", dans un communiqué.

Ils reprochent en premier lieu au gouvernement la suppression d'environ 300 postes dès 2018, prévue dans le projet de budget présenté mercredi, qui s'ajoute à la réduction du nombre de contrats aidés. Selon les syndicats, cela aboutirait à la suppression de 2.000 postes équivalent temps plein (ETP) à Pôle emploi l'année prochaine. "Et combien d'autres d'ici 2022 pour atteindre (les) 4 milliards d'économies" annoncés sur le budget du ministère du Travail d'ici à la fin du quinquennat, s'interrogent-ils. "Aucun des 55.000 salariés et agents de Pôle Emploi n'est de trop !" écrivent les sept organisations.

Des mesures "inefficaces" pour lutter contre le chômage. Au-delà des coupes d'effectifs, elles fustigent également des mesures touchant spécifiquement les agents de droit public de Pôle emploi (moins de 10% des effectifs), comme la hausse de la CSG, le gel de la valeur du point d'indice et le rétablissement du jour de carence pour les agents publics. "Toutes ces mesures sont totalement injustes pour les salariés et les agents de Pôle emploi et totalement inefficaces pour lutter contre le chômage", estiment les syndicats. Le 10 octobre, choisi pour cette grève, coïncide avec un appel national unitaire à la grève dans la fonction publique.

Les numéros un de la CGT et CFTC dans la rue le 10 octobre. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, et le président de la CFTC, Philippe Louis, seront aux côtés des fonctionnaires le 10 octobre à Paris pour protester contre les "mesures négatives" du gouvernement, ont annoncé vendredi leurs syndicats respectifs. Cet appel regroupant l'ensemble des syndicats est une première en 10 ans. En revanche, les syndicats ont combattu la réforme du Code du travail -qui concerne principalement le secteur privé- en ordre dispersé: la CGT et Solidaires ont organisé deux journées de mobilisation, auxquelles ont refusé de participer la CFDT, FO et la CFE-CGC, pourtant très critiques du projet.

Routiers : CFDT et CFTC confirment leur appel à la grève le 10 octobre

Les syndicats CFDT et CFTC du transport routier ont confirmé vendredi leur appel à la grève le 10 octobre, au lendemain d'une réunion avec la ministre des Transports qui n'a pas apaisé leurs craintes sur l'impact de la réforme du code du travail. Cette réunion "n'a malheureusement pas apporté de solutions immédiates aux craintes suscitées par l'application des ordonnances" de voir la rémunération des chauffeurs amputée, estime la CFDT Route, 1er syndicat de la profession, en appelant "à amplifier la mobilisation" le 10 octobre.