Les 5 changements du plan Hidalgo pour Paris

  • A
  • A
Les 5 changements du plan Hidalgo pour Paris
La circulation serait fermée sur un tronçon de 3,3 km, du tunnel des Tuileries (Ie) au port de l'Arsenal (IVe).@ LUXIGON
Partagez sur :

URBANISME - La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé dimanche qu'elle voulait rendre piétonne une partie des quais de Seine de la rive droite. 

Anne Hidalgo veut aller vite. La maire PS de Paris avait promis pendant la campagne des municipales de "piétonniser" une partie des berges de la rive droite. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, elle a affirmé la création d'une "aire piétonne végétalisée de 4,5 hectares" en bord de Seine. La maire de la capitale a également annoncé la création d'une ligne de tramway nouvelle génération.

Quais-de-Seine-640

Plus de circulation sur un tronçon de 3,3 km. "Je présenterai au prochain conseil de Paris" un projet de piétonisation de la voie Georges-Pompidou (13 km) sur un tronçon de "3,3 km qui va du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) au bassin de l'Arsenal (IVe)", a expliqué Anne Hidalgo au JDD. Et ce vaste projet devrait rapidement voir le jour. Elle a précisé que ces quais bas le long de la Seine seront "définitivement fermés au trafic automobile" après "l'édition 2016 de Paris Plages".

Une aire végétalisée de 4,5 hectares. A l'instar de ce qui a été fait rive gauche sur 2,3km en 2012, "les voitures céderont la place à une aire piétonne végétalisée de 4,5 hectares, au bord de l'eau", qui sera "un nouvel espace de respiration, de promenade et de détente", précise la maire de Paris. Pour réaménager ces quais, 8 millions d'euros seraient nécessaires selon Anne Hidalgo, qui "assume complètement l'objectif de dissuasion" de la circulation automobile. Que retrouvera-t-on sur ces quais ? "Des bateaux amarrés" avec "un marché flottant de produits bio régionaux" mais aussi des guinguettes, un mobilier urbain pour s'asseoir et aussi des aires de jeux pour enfants.

Et le tunnel des Tuileries ? S'agissant du tunnel des Tuileries (830 m), le long du Louvre, "il deviendra un lieu de passage pour les piétons", annonce Anne Hidalgo. "On pourrait y trouver aussi différentes activités, comme une boîte de nuit, mais aussi des espaces culturels, un lieu dédié au street art", poursuit-elle. Tout l'aménagement du tunnel n'est pas encore arrêté.

Voie-Georges-Pompidou-Paris

Un tramway nouvelle génération. Là aussi, c'est une promesse de campagne… sauf que cette fois, elle provient des écologistes. A l'horizon 2020, pourrait émerger un "tramway nouvelle génération, sans rails ni caténaires" qui traverserait la capitale d'Est en Ouest, ou par les quais hauts, ou par la rue de Rivoli. Des travaux qui pourraient coûter à la municipalité entre 50 et 100 millions d'euros et encore diminuer la circulation routière. 

Une journée sans voiture par mois. Cinquième promesse forte d'Anne Hidalgo : rapprocher les journées sans voiture. La première (le 27 septembre dernier, ndlr) a été un succès, aussi bien en termes de diminution de pollution que de nuisance sonore. La maire de Paris promet qu'au printemps prochain cette expérience sera répétée une fois par mois et "élargie à tout Paris".  

Si l'opposition dénonce une "démarche autoritaire" de la part de la maire, ce projet a de grandes chances d'aboutir. Pour se défendre, Anne Hidalgo assure que "57% des Parisiens" sont favorables à ces changements, selon les résultats d'une concertation faite cet été.