L'engouement pour l'armée augmente après les attentats

  • A
  • A
L'engouement pour l'armée augmente après les attentats
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Depuis les attentats, plus de 1.400 internautes se manifestent chaque jour, contre 200 à 300 en moyenne ces derniers mois.

Le site de recrutement de l'armée de Terre française connaît un afflux inédit de visiteurs depuis les attentats de vendredi dernier, les plus meurtriers jamais commis sur le territoire français, a-t-on indiqué jeudi de source militaire. L'armée de Terre, qui a prévu de recruter 15.000 jeunes cette année, a bon espoir d'atteindre son objectif.

"Comment être utile". "Cet élan est étonnant. Les gens se demandent 'comment être utile'. On voit réapparaître des valeurs comme le drapeau, les symboles nationaux, qui étaient un peu oubliées", relève-t-on au Bureau marketing et communication du recrutement. 

160.000 personnes depuis janvier. La France, qui a eu longtemps une armée de conscription, est passée à l'armée professionnelle en 1996. Plus de 1.400 internautes se manifestent chaque jour sur sengager.fr, contre 200 à 300 en moyenne ces derniers mois, a précisé le Bureau du recrutement. Sur l'ensemble de l'année, le nombre de contacts enregistrés sur le site sengager.fr devrait atteindre 160.000 personnes, contre 120.000 en 2014. 

Ils s'inscrivent en ligne en laissant leur nom, prénom et adresse e-mail, une première prise de contact qui ne débouchera pas forcément sur un recrutement mais signale un intérêt. En moyenne, une personne est recrutée sur dix ayant manifesté au départ un intérêt.

Un élan moins consensuel en janvier. L'intérêt pour l'armée avait déjà augmenté après les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et le magasin Hypercacher mais l'élan avait été moins consensuel. "Sur les réseaux sociaux c'était très partagé. Charlie ne faisait pas l'unanimité. Cette fois on n'a rien sur nos sites et pages Facebook remettant en question cette unité nationale", note-t-on au Bureau.