L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray rouvre ses portes et veut "réparer"

  • A
  • A
Partagez sur :

Deux mois après le drame qui a coûté la vie au père Jacques Hamel, Saint-Etienne-du-Rouvray réinvestit son église. Une cérémonie pour "réparer" a lieu dimanche après-midi.

REPORTAGE

Deux mois seulement après l'attentat, l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray va rouvrir dimanche à 15h. Une cérémonie y est organisée, à la fois pour se souvenir mais aussi pour réparer ce qui s’est passé le 26 juillet lorsque deux jeunes radicalisés de 19 ans sont venus égorger le père Jacques Hamel en pleine messe.

L'église a été "souillée". Dominique Lebrun, l'archevêque de Rouen guidera d'abord une procession entre le presbytère où vivait le père Jacques Hamel et l'autel devant lequel il a été assassiné. Dominique Lebrun reposera une nouvelle croix à la place de celle abîmée pendant l'attentat. La messe qui suivra aura pour objectif de réparer la profanation de l'église. "Celle-ci a été souillée. Elle va donc être lavée à travers l’aspersion d’eau bénite sur les murs, sur l’autel et également sur l’assemblée. Nous allons demander pardon à Dieu car une offense a été faite dans sa maison", explique-t-il au micro d'Europe 1.

Des musulmans dans l'assemblée. Seuls 250 fidèles pourront entrer dans la petite nef de l'église normande. Parmi eux, quelques musulmans comme Mohammed Karabila, le président du Conseil régional du culte musulman de Haute-Normandie et de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray. "C’est important de montrer notre solidarité, de montrer qu’on est toujours avec nos frères et qu’on est prêt à défendre notre église", affirme-t-il. 

Pour approfondir ces liens fraternels, prêtres et imams de la ville ont aussi prévu d'organiser ensemble, dans les moins à venir, des visites pour des classes d'élèves dans l'église puis la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray.