La légion d'honneur pour les "héros" et les victimes des attentats de janvier et du Thalys

  • A
  • A
La légion d'honneur pour les "héros" et les victimes des attentats de janvier et du Thalys
Partagez sur :

Plusieurs victimes de la rédaction de Charlie Hebdo figurent aussi dans la promotion de la Légion d'honneur du 1er janvier 2016.

Les victimes et les "héros" des attentats de janvier et du Thalys figurent dans la promotion de la Légion d'honneur du 1er janvier publiée vendredi dans le Journal officiel, dont 15 à titre posthume. Vingt nominations sont liées à ces attentats.

Les victimes de Charlie. Parmi les personnes nommées chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur de presse Mustapha Ourrad, tués dans l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo. Le dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris, également tués dans l'attentat contre la rédaction de l'hebdomadaire satirique, avaient déjà été distingués comme chevalier de la Légion d'honneur, le premier en 2005, le second en 2014. Le journaliste Michel Renaud, tué à la rédaction de Charlie où il avait été invité le 7 janvier et décoré le 24 juillet, ainsi que l'agent de maintenance Frédéric Boisseau, tué le 7 janvier dans l'immeuble du journal et décoré le 20 janvier, sont nommés chevalier.

La promotion régularise les nominations de chevalier faites par anticipation pour les quatre otages de l'Hyper Cacher tués le 9 janvier : Philippe Braham, Yohan Cohen, Yoav Hattab et François Michel Saada. Il en va de même pour les lieutenants Franck Brinsolaro et Ahmet Merabet, tués le 7 janvier à Paris, le brigadier Clarissa Jean-Philippe tuée le 8 janvier à Montrouge, qui avaient tous les trois été décorés le 13 janvier par le président François Hollande.

Plusieurs représentants des forces de l'ordre. Cinq personnes intervenues lors d'attentats sont aussi honorées. Eric Tanty, le conducteur du Thalys où une attaque a eu lieu 21 août, Michel Bruet, le chef de bord et l'universitaire franco-américain Mark Moogalian qui s'est interposé lors de l'attaque, sont nommés chevalier de la Légion d'honneur. Le dispositif d'attribution de la Légion d'honneur aux étrangers avait permis de décorer dès le 24 août les trois Américains (Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler) et le Britannique Chris Norman qui avaient contribué à neutraliser l'homme armé. 

Lassana Bathily ne figure pas dans la liste. L'otage des frères Kouachi à l'imprimerie de Dammartin-en-Goële en Seine-et-Marne, Michel Catalano, et son employé Lilian Lepère qui s'était caché sous un évier sont nommés chevalier. Lassana Bathily, le Malien de l'Hyper Cacher, dont l'acte de bravoure a été d'avoir caché des otages dans une chambre froide au sous-sol, n'est pas distingué. Il avait été naturalisé dans les semaines qui avaient suivi les attentats.