L'écrivain Edouard Louis assigné pour atteinte à la présomption d'innocence

  • A
  • A
L'écrivain Edouard Louis assigné pour atteinte à la présomption d'innocence
L'écrivain Edouard Louis est assigné vendredi, au civil, pour atteinte à la présomption d'innocence.@ AFP
Partagez sur :

L'homme contre lequel Edouard Louis a porté plainte pour viol avait été identifié par l'ADN retrouvé dans l'appartement de l'écrivain.

Quand la justice et la littérature s'entrechoquent : l'écrivain Edouard Louis est assigné vendredi, au civil, pour atteinte à la présomption d'innocence et à la vie privée, par un homme qu'il accuse de l'avoir violé dans son plus récent ouvrage. "Reda", ainsi que le désigne Edouard Louis dans son livre Histoire de la violence, paru en janvier 2016 aux éditions du Seuil, demande l'inclusion d'un encart dans les exemplaires du roman déjà publiés et une modification, notamment du prénom, en cas de nouvelle édition, ainsi que 50.000 euros de dommages et intérêts.

"C'est l'ADN qui a permis de le retrouver, pas le roman". Ce ressortissant marocain avait été arrêté en janvier. "Reda", contre lequel Edouard Louis a porté plainte, avait été identifié par l'ADN retrouvé dans l'appartement de l'écrivain, et faisait l'objet d'un mandat de recherche depuis le 21 janvier 2013. Pour l'avocat de l'auteur, Emmanuel Pierrat, il est "grotesque" de prétendre que la description livrée dans l'ouvrage permette d'identifier le violeur présumé. Me Pierrat fait par exemple valoir que le jeune homme n'est pas algérien comme le croit Edouard Louis au moment de la rencontre, et que "Reda" n'est que l'un des nombreux surnoms dont il use. "C'est l'ADN qui a permis de le retrouver, pas le roman" et les quelques détails qu'il livre sur "Reda", par exemple son activité de plombier au noir, ou la vie de son père dans un foyer d'immigrés en région parisienne, dit encore l'avocat.

80.000 exemplaires.Histoire de la violence, qui s'est déjà vendu à 80.000 exemplaires, est le deuxième ouvrage d'Edouard Louis, déjà auteur à 21 ans du très remarqué En finir avec Eddy Bellegueule, récit largement autobiographique paru en 2014, et décrivant sans fard son enfance et son adolescence dans une famille modeste du nord de la France.