Le rappeur Fianso à nouveau en garde à vue pour le tournage d'un clip

  • A
  • A
Le rappeur Fianso à nouveau en garde à vue pour le tournage d'un clip
Le rappeur avait tourné un clip sur l'autoroute A3 sans autorisation. Un pistolet de l'herbe ont en outre été retrouvés au domicile du rappeur.@ Capture d'écran Twitter @Fianso
Partagez sur :

Le rappeur a été interpellé et placé en garde à vue mardi à la suite du tournage de son clip "Pégase".

Le rappeur Fianso, qui doit être jugé en juin pour le tournage d'un clip sur l'autoroute A3, a été placé en garde à vue mardi pour un nouveau tournage "sauvage" à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris mardi de source policière.

Pas d'autorisation de tournage. Le rappeur a été interpellé mardi matin dans cette ville de la banlieue nord de Paris, où il avait tourné le 24 avril le clip de Pégase, un morceau de son nouvel album Bandit saleté. Trois autres personnes ont aussi été interpellées pour ce tournage, a précisé cette source, confirmant une information du Parisien. Ils ont été placés en garde à vue pour "entrave à la circulation avec mise en danger de la vie d'autrui", ainsi que pour "manifestation illégale" pour Fianso qui n'avait pas d'autorisation de tournage.

De la drogue et une arme découvertes. Le clip de Pégase, tourné dans la cité des 3.000, avait mobilisé une centaine de figurants, selon cette source. Les forces de l'ordre étaient intervenues ce jour-là pour "entrave à la circulation" après avoir "relevé sur les vidéos de la ville des comportements dangereux avec les véhicules", a raconté la source. Leur intervention avait "viré à l'affrontement" avec les personnes présentes, a-t-elle ajouté. Lors des interpellations mardi, "quelques grammes d'herbe et un pistolet de calibre 9 mm" ont été découverts au domicile du rappeur, a détaillé la source policière. En outre, "300 grammes de cocaïne" ont été retrouvés chez un autre interpellé.

Fianso, de son vrai nom Sofiane Zermani, a été placé sous contrôle judiciaire et sera jugé le 13 juin à Bobigny pour "entrave à la circulation", à la suite du tournage sauvage d'un autre de ses clips, sur l'A3 début avril.