Le procès du rappeur Fianso annulé pour vice de forme

  • A
  • A
Le procès du rappeur Fianso annulé pour vice de forme
Fianso sera jugé pour des faits similaires le 13 juin.@ Capture d'écran Twitter @Fianso
Partagez sur :

Le procès du rappeur Fianso, jugé pour avoir tourné un clip sans autorisation sur une route et bloqué la circulation, a été annulé jeudi pour vice de forme. 

Le rappeur Sofiane Zermani, alias Fianso, qui devait être jugé jeudi pour avoir tourné pour la deuxième fois en moins d'un mois un clip sans autorisation en Seine-Saint-Denis, a quitté le tribunal sans poursuites, sa défense ayant relevé un vice de procédure. Le populaire rappeur de 33 ans avait été interpellé mardi matin à son domicile d'Aulnay-sous-Bois, à quelques kilomètres de la cité des 3.000 où il avait tourné le 24 avril le clip de Pégase, un morceau de son nouvel album "Bandit saleté". Dans ce clip, on le voit déambuler au milieu d'une rue, dont il bloque la circulation, entouré d'une centaine de figurants, dont certains sont juchés sur des motos ou des voitures haut de gamme.

Annulé pour vice de forme. À l'issue de sa garde à vue, il a été présenté jeudi devant la chambre des comparutions immédiates du tribunal correctionnel de Bobigny pour répondre d'"entrave à la circulation". Une arme de poing et quelques grammes de cannabis avaient également été découverts lors de la perquisition de son domicile. Or le procès-verbal de son interpellation a été annulé jeudi par le tribunal pour vice de forme, provoquant l'annulation en chaîne de tous les actes de procédure postérieurs, y compris la perquisition. Le rappeur a pu quitter le tribunal dans la foulée, sous les accolades d'une vingtaine de ses soutiens. "C'est une victoire de la justice (...) il y a des règles qui doivent être respectées", a réagi son avocat Steeve Ruben, estimant par ailleurs que le parquet de Bobigny poursuivait "avec ténacité" son client.

Jugé en juin pour un autre clip. Pour Tefa, le producteur de Sofiane Zermani, il s'agit d'un "acharnement" : "Combien de clips de raps ont été tournés sans autorisation ? Pourquoi lui ?" a-t-il interrogé. Le rappeur devra revenir au tribunal le 13 juin pour être jugé pour des faits similaires : le 6 avril, il avait bloqué l'autoroute A3 à hauteur d'Aulnay-sous-Bois pour y tourner le clip de Toka, extrait du même album "Bandit saleté" qui doit sortir le 12 mai. Dans ce clip, on le voit notamment boire un café, accoudé à une table de bistro placée au milieu de la chaussée. L'artiste a simplement indiqué à la presse qu'il reprendrait ses concerts dès vendredi soir.