Le porte-conteneurs échoué en Nouvelle-Calédonie sera démantelé

  • A
  • A
Le porte-conteneurs échoué en Nouvelle-Calédonie sera démantelé
Vidé de ses conteneurs et de son fioul au cours de l'été, le KEA Trader va être remorqué jusqu'à Noumea.@ Jean-Paul PIGEOT / ARMED FORCES OF NEW CALEDONIA / AFP
Partagez sur :

Selon son armateur, le navire de 184 mètres échoué depuis mi-juillet "n'est pas réparable et devra être recyclé".

Le porte-conteneurs qui s'est échoué en juillet sur un récif en Nouvelle-Calédonie sera démantelé après son renflouement. Il souffre de trop nombreuses avaries, a indiqué mardi son armateur. Selon une information de l'hebdomadaire Le Marin, confirmée par un communiqué du britannique Lomar Shipping, "le navire n'est pas réparable et devra être recyclé".

"Importants dégâts". Pour une raison encore inexpliquée, le Kea Trader, navire de 184 mètres immatriculé à Malte, s'est encastré à pleine vitesse sur les récifs Durand, à 50 nautiques au sud-est de l'île de Maré dans l'archipel des Loyauté le 12 juillet dernier. Les 540 tonnes de fioul lourd du Kea Trader ont été pompées au cours de l'été sans provoquer de pollution sur le site qui se trouve dans le parc marin de la mer de Corail de Nouvelle-Calédonie.

"D'importants dégâts au niveau de la coque, du gouvernail et des hélices ont été identifiés. La plupart des réservoirs à double coque sont touchés et des voies d'eau ont été observées dans cinq cales ", a indiqué l'armateur. Du fait de son séjour prolongé sur le récif et des mauvaises conditions météo, le porte-conteneurs a également souffert de "dommages structurels", qui ne lui permettront pas d'être remis en service. Livré en janvier 2017 par un chantier naval chinois, le Kea Trader n'aura navigué que 6 mois.

Destination finale inconnue. Lomar a confirmé son "engagement à renflouer en toute sécurité" le navire avec l'appui de sociétés spécialisées et des autorités de Nouvelle-Calédonie. 532 des 756 conteneurs qui se trouvaient à bord ont été déchargés et leur contenu livré à leurs destinataires calédoniens. Lorsque le Kea Trader aura été remorqué jusqu'à Nouméa, il sera acheminé vers une destination encore inconnue afin d'y être recyclé, la Nouvelle-Calédonie ne disposant pas des infrastructures et des prestataires nécessaires, ajoute Le Marin.