Le parquet de Lille fait appel de la condamnation de Claude Hermant pour trafic d'armes

  • A
  • A
Le parquet de Lille fait appel de la condamnation de Claude Hermant pour trafic d'armes
Figure de l'extrême droite lilloise, Claude Hermant a été condamné à sept ans de prison pour trafic d'armes en bande organisée. @ AFP
Partagez sur :

Le parquet de Lille avait requis la peine maximale de dix ans à l'encontre cette figure de l'extrême droite lilloise.

Il avait fourni des armes à l'auteur de l'attentat de l'Hyper Cacher. Le parquet de Lille a indiqué vendredi faire appel de la condamnation à sept ans de prison de Claude Hermant pour trafic d'armes en bande organisée, confirmant une information de La Voix du Nord.

Le parquet avait requis la peine maximale de dix ans. Claude Hermant, figure de l'extrême droite identitaire lilloise, avait été jugé avec neuf autres prévenus du 11 au 17 septembre devant le tribunal correctionnel de Lille. Sa condamnation avait été inférieure aux réquisitions du parquet, qui avait demandé dix ans de prison, soit la peine maximale encourue, ainsi que 150.000 euros d'amende. La défense de Claude Hermant avait également fait appel de cette condamnation lundi, n'étant pas satisfait ni des "motivations" du jugement ni du "quantum de la peine", a affirmé Me Maxime Moulin, qui avait plaidé "la relaxe à 99%" de son client.

Six armes entre les mains du tueur de l'Hyper Cacher. Claude Hermant, en détention provisoire depuis janvier 2015, est le principal mis en cause de cette vaste affaire portant sur près de 500 armes, ayant nécessité plus de deux ans et demi d'instruction. Le commerce auquel il se livrait a, en bout de chaîne, fini par équiper Amedy Coulibaly, auteur de l'attentat de l'Hyper Cacher. Six armes, dont des pistolets Tokarev, sont tombées dans les mains du djihadiste qui a assassiné en janvier 2015 quatre personnes dans ce magasin à Paris, avant d'être tué. La veille, il avait tué une policière municipale à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine.

Le parquet de Lille a également fait appel de la condamnation de la compagne de Claude Hermant, Aurore J., qui avait été condamnée à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, et 30.000 euros d'amende.