Le ministre de l'Intérieur et le syndicat Alliance portent plainte contre un militant d'Aulnay-sous-Bois

  • A
  • A
Le ministre de l'Intérieur et le syndicat Alliance portent plainte contre un militant d'Aulnay-sous-Bois
Le ministère situé Place Beauveau a porté plainte contre le militant suite à un signalement effectué par le syndicat policier Alliance.@ AFP
Partagez sur :

Le 15 février, Hadama Traoré, qui milite contre les violences policières, avait déclaré "les policiers nous tuent", en marge d'un rassemblement devant le siège d'Alliance.

"On est déterminé à vous nettoyer au Kärcher": le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et le syndicat Alliance ont porté plainte contre un militant d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, pour des propos jugés diffamatoires à l'égard de la police, ont indiqué vendredi des sources concordantes. La plainte du ministère contre Hadama Traoré fait suite à un signalement effectué par le syndicat policier Alliance, qui a lui aussi déposé plainte, a expliqué Frédéric Lagache, le numéro 2 du syndicat. 

Le 15 février, Hadama Traoré, qui milite notamment contre les "violences policières" depuis l'éclatement de "l'affaire Théo" en février 2017, avait organisé une mobilisation devant le siège de ce syndicat à Paris. Lors de ce rassemblement, il avait notamment déclaré, au mégaphone: "Les policiers ils nous tuent, ils nous violent, ils nous frappent ! Qu'ils nous protègent !". "Monsieur Traoré (...) a tenu des propos susceptibles de caractériser le délit de diffamation à l'encontre de la police nationale. C'est au nom de la police nationale que le ministre a déposé plainte. C'est la première plainte à son encontre", a indiqué un porte-parole du ministère.

"Vous êtes la honte de la police nationale". Hadama Traoré a été cité à comparaître pour "injures". Une audience de consignation se tiendra le 2 juillet devant la 17e chambre du TGI de Paris. "Alliance Police nationale fait honte à la police" et "crée un sentiment d'impunité chez certains policiers racistes, délinquants et haineux (...) On va faire la guerre", avait notamment déclaré Hadama Traoré, qui avait également interpellé nommément Frédéric Lagache en lui disant: "Vous êtes la honte de la police nationale".

Un militant sous le coup d'une autre procédure. Le militant de 33 ans est déjà sous le coup d'une procédure diligentée contre lui par le maire LR d'Aulnay Bruno Beschizza, lui-même un ancien policier. Il sera jugé en septembre à Bobigny pour avoir menacé de le séquestrer et de mettre le feu à la mairie.