Le manuel de référence de l'EI en vente libre sur Internet

  • A
  • A
Le manuel de référence de l'EI en vente libre sur Internet
L'ouvrage "Gestion de la barbarie" en vente libre sur internet. @ Capture d'écran
Partagez sur :

Depuis plusieurs jours, un ouvrage fait polémique, Gestion de la barbarie, considéré comme le "Mein Kampf" des apprentis djihadistes. Son éditeur en France, les Editions de Paris, s’explique à Europe 1. 

Si l’ouvrage n’est plus disponible sur Amazon, il est toujours proposé sur le site de la FNAC. Gestion de la barbarie d’un certain Abou Bakr Naji a été publié en 2004 dans un relative anonymat. Mais la naissance et les conquêtes fulgurantes de l’Etat islamique (EI) ont jeté un nouveau regard sur ce livre de 248 pages, assimilé par certains au "Mein Kampf" des djihadistes. Le livre serait même devenu le manuel de référence de l’EI tant ce qu’il décrit ressemble à la méthode des djihadistes de Daesh. Un manuel accessible en seulement quelques clics sur un site français.

Amazon retire l’ouvrage, la FNAC annonce qu’elle va contacter le revendeur. Face à un tel ouvrage, les distributeurs de Gestion de la barbarie ont commencé à prendre les devants pour pallier à toute polémique. Amazon a retiré le livre de son site internet mais celui-ci, vendu pour la modique somme de 24 euros, est toujours en vente libre sur la FNAC.

Contacté par Europe 1, l’enseigne se dédouane en expliquant que l’ouvrage n’est pas disponible dans ses rayons mais uniquement sur le site internet via le "market place". En clair, l’offre de la FNAC sur Internet est complétée par des revendeurs tiers qui proposent leurs ouvrages sur le site de l’enseigne française. Dans le cas présent, c’est Chapitre, l’un des gros revendeurs de la FNAC, qui met en vente l’ouvrage litigieux. La FNAC promet qu’elle va se mettre en contact avec Chapitre et assure qu'"il n’y a pas de volonté de faire de la publicité à un tel ouvrage". Interrogé par Europe 1, Chapitre n’a pas répondu à nos sollicitations. Néanmoins, quelques heures après notre appel, Gestion de la barbarie appairait désormais comme étant indisponible sur le site de la FNAC.


Gestion de la barbarie

L'ouvrage "Gestion de la barbarie" est depuis quelques heures indisponible sur le site de la FNAC.


Ce qu’il y a dans Gestion de la barbarie. On sait très peu de choses sur l’auteur voire les auteurs derrière cet ouvrage si ce n’est qu’il est publié sous le nom d’Abou Bakr Naji. Ce qui est beaucoup plus clair, c’est le but de Gestion de la barbarie : instaurer un Etat islamique où régnera la charia. Pour cela, l’auteur décrit trois phases. La première repose sur la propagation de "la terreur dans le cœur de l’ennemi, une terreur qui n’aura pas de fin". Et tous les moyens sont bons pour y parvenir : assassinats, attentats et kidnappings. Deuxième étape : rétablir l’ordre en instaurant la charia. Enfin, dernière phase, les djihadistes prennent le pouvoir et instaurent le califat. Un programme qui ressemble en tout point à ce que tente d’instaurer l’EI.

"Informer le public français" du dessein des djihadistes. C’est donc vers l’éditeur en France que nous nous sommes tournés pour avoir des réponses. Il s’agit des Editions de Paris, basées à Versailles. Jean-Luc de Corbuccia est le gérant de la maison d’édition. Il explique sa démarche à Europe 1 : "en 2007, j’ai vu que les militaires américains programmaient cet ouvrage. J’ai alors pensé qu’il était intéressant de faire profiter le public français de ce texte comme on avait publié le 'Mein Kampf' pour montrer ce que voulait faire Hitler. C’est la même chose avec les djihadistes". Une démarche qu’il veut donc purement informative.

L’éditeur assure aussi ne pas avoir de plus amples informations concernant le ou les auteurs de l’ouvrage et l’a traduit d’internet. Il se défend de toute polémique notamment concernant l’impact que pourrait avoir ce type d’ouvrages sur les cerveaux les plus fragiles : "nous avons une quatrième de couverture ainsi que la préface de l’historien Jacques Heers qui informent du but de l’ouvrage". Jean-Luc Corbuccia avoue que son livre, "qui n’intéressait personne", se vend désormais beaucoup mieux sans que l’on sache dans quelles proportions exactement. Et l’éditeur de conclure : "ce texte est maintenant appliqué par les islamistes du monde entier".