Le latin et le grec finalement préservés au collège

  • A
  • A
Le latin et le grec finalement préservés au collège
@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

REFORME DU COLLÈGE - La ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a assuré que les langues anciennes seront toujours enseignées au collège. 

Najat Vallaud-Belkacem a tenu à rassurer les professeurs mardi sur l’enseignement du latin et du grec ancien. Ces deux matières seront bien "préservées", a affirmé la ministre de l’Education nationale, dans le cadre d’Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). La semaine dernière, les professeurs des collèges avaient déclenché un tollé, craignant la disparition des langues anciennes dans le cadre du projet de réforme du collège.

Le même nombre d’heures qu’avant. "Les élèves bénéficieront exactement du même nombre d'heures qu'aujourd'hui pour pratiquer ces langues anciennes", a déclaré NVB, lors de la séance de questions au gouvernement. "Les élèves n’y perdront rien", a même promis la ministre. Actuellement, 17% des collégiens étudient le latin ou le grec. En cinquième, cette option est enseignée pendant deux heures, puis trois de la quatrième à la troisième.

Un simple changement d’intitulé ? "Dans le nouveau collège, comme actuellement, les élèves pourront apprendre le latin de la 5e à la 3e, et le grec en 3e" , sauf que ça ne s'appellera pas option facultative, ce sera un Enseignement pratique interdisciplinaire", a expliqué  Najat Vallaud-Belkacem. 

Quelle nouveauté alors ?Le projet de réforme du collège, applicable à la rentrée 2016, prévoit notamment d'intégrer aux programmes de français "des éléments culturels et linguistiques des langues anciennes" et la création d'Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) avec huit thèmes, dont un consacré aux langues et cultures de l'Antiquité. Outre la langue qui sera "préservée", l'EPI permettra d'aborder l'histoire, la civilisation, la culture.

>> LIRE AUSSI - La disparition des langues mortes au collège inquiète

>> LIRE AUSSI - Najat Vallaud-Belkacem : "les collégiens s'ennuient"

>> LIRE AUSSI - Réforme du collège : quand les matières s'entremêlent