Le coup de gueule de 40 millions d'automobilistes contre le nouvel examen du code de la route

  • A
  • A
Partagez sur :

"On est à côté de la plaque", dénonce Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes.

La nouvelle version de l'examen du code de la route est loin de faire l'unanimité. Depuis le 2 mai dernier, les candidats doivent répondre à des questions parmi un viviers de 1.000 nouvelles questions contre 700 auparavant. Et les taux de réussite dans les autos-écoles ont brusquement chuté. Selon des chiffres de la sécurité routière, le taux de réussite à cet examen est passé de 70% à 17% en moyenne. "On a posé des questions qui sont complètement stupides", s'agace Pierre Chasseray de l'association 40 millions d'automobilistes. 

Des questions déconnectées du code de la route. "Quand on vous demande avec quelle main vous ouvrez la portière de votre voiture, ce n'est pas lié à la sécurité", ironise Pierre Chasseray. Les questions abordent des thèmes nouveaux comme l'éco-conduite ou les nouvelles technologies. "Un autre exemple : avec une acuité visuelle de 5/10èmes, à combien de mètres est-on capable de distinguer le panneau d'entrée d'une ville ? J'ai envie de dire que de toute façon, avec 5 dixièmes, on porte des lunettes !"

Une commission pour valider les questions. L'association 40 millions d'automobilistes demande donc la création d'une commission pour valider l'ensemble des questions. "Il faut que ça aille vite. On se rend bien compte avec la question des carburants aujourd'hui, à quel point la voiture est essentielle dans notre société. Pour décrocher un travail notamment. Il faut faciliter au contraire l'obtention du code de la route", demande-t-il.