Le corps de Typhaine retrouvé en Belgique

  • A
  • A
Le corps de Typhaine retrouvé en Belgique
Partagez sur :

Des restes humains ont été retrouvés en Belgique à Marcinelle, dans la banlieue de Charleroi, selon les médias belges.

Des fouilles ont permis mercredi soir de retrouver le corps de Typhaine, la fillette française de cinq ans disparue depuis juin, dans la région de Charleroi en Belgique. Le corps retrouvé est, selon de "très fortes présomptions" celui de Typhaine, a précisé jeudi le procureur belge chargé de l'identification. Ce dernier a précisé que l'autopsie aurait lieu jeudi à Charleroi. Principal enjeu : savoir comment est décédée la victime.

Des fouilles avaient été entamées mercredi après-midi pour retrouver le corps de Typhaine, la petite Française de cinq ans disparue depuis le 10 juin et enterrée par son beau-père Nicolas Willot en Belgique.

Durant plusieurs heures, les policiers belges et français avaient d'abord fait circuler Nicolas Willot, 24 ans, dans la région de Mons, où il avait indiqué avoir enterré la fillette, mais l'homme n'avait pas été capable de retrouver la sortie d'autoroute qu'il disait avoir empruntée. Cependant, "les choses ont bougé dans l'après-midi", lorsque les recherches ont été élargies à la région de Charleroi, à une trentaine de kilomètres plus à l'est.

Anne-Sophie Faucheur, 23 ans, la mère de l'enfant et son compagnon ont reconnu le 1er décembre que Typhaine n'avait pas été enlevée mais était morte chez eux le soir du 10 juin à leur domicile d'Aulnoye-Aymeries, dans le nord de la France. Ils ont tous les deux été mis en examen cette semaine pour coups mortels. Ils ont indiqué que la fillette avait succombé "sous une douche froide" à une "punition", qui aurait mal tourné.

Ces fouilles se sont déroulées à Marcinelle, dans une partie boisée à proximité du Centre de Délassement, précisent sur leurs sites internet les journaux belges. Cette section de la ville de Charleroi est tristement connue depuis l’affaire Dutroux. C’est en effet dans l'une de ses maisons, celle située à Marcinelle, que le tueur en série séquestrait ses victimes.

> La mère de Typhaine et son compagnon mis en examen