Lancement de l’opération Pièces Jaunes : "Faire en sorte que l’hôpital soit un peu comme à la maison"

  • A
  • A
Lancement de l’opération Pièces Jaunes : "Faire en sorte que l’hôpital soit un peu comme à la maison"
Anne Barrère était l'invité d'Europe nuit, mercredi.@ EUROPE 1
Partagez sur :

La 28ème édition des Pièces Jaunes a été lancée mercredi. Invitée d’Europe nuit, la secrétaire générale adjointe de de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France détaille l’opération. 

INTERVIEW

Pour la première fois depuis 27 ans, Bernadette Chirac n’était pas présente au moment du lancement de l’opération Pièces Jaunes. "Elle a souffert d’une bronchite assez sévère mais on ne désespère pas de la revoir en cours de campagne", confie Anne Barrère, la secrétaire générale adjointe de de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France détaille l’opération. "Il y aura de nombreux déplacements dans les hôpitaux, on l’attend. En tout cas, elle nous a manqué."

Du 4 janvier au 11 février. Cette 28ème édition, qui durera jusqu’au 11 février prochain, s’est donc ouverte mercredi en présence des chanteurs Vianney et Joyce Jonathan. "Mais le parrain cette année, c’est le petit Nicolas", explique Anne Barrère sur Europe 1. "C’est la nouveauté : on est allé chercher un parrain virtuel, mais qui est bien réel". Le célèbre écolier créé par René Goscinny et mis en image par Jean-Jacques Sempé ornera les quelque 2,3 millions de tirelires disposées dans les bureaux de poste.

Entendu sur Europe 1
Le rôle de la fondation, c’est de faire en sorte que l’hôpital soit un peu comme à la maison.

"Avec la première opération, on avait collecté 300.000 francs". Le but est toujours le même : aider les enfants malades et leurs familles. "Le rôle de la fondation, c’est de faire en sorte que l’hôpital soit un peu comme à la maison" détaille la secrétaire générale adjointe de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. "L’idée, c’était d’aménager des chambres mères-enfants ou pères-enfants et de faire des maisons des parents au sein de l’hôpital. En 1990, avec la première opération, on avait collecté 300.000 francs (soit environ 46.000 euros), on avait pu faire deux maisons des parents. Aujourd’hui, il y en a soixante. Des chambres mères-enfants, il y en a plus de 2.700 et on couvre la France entière."

"Entre 2 et 2,5 millions d’euros par an" aujourd'hui. Depuis la création des Pièces Jaunes, ce sont ainsi près de 92 millions d’euros qui ont été collectées. "La collecte métallique rapporte encore aujourd’hui entre 2 et 2,5 millions d’euros par an", détaille-t-elle. Mais il est également désormais possible de faire un don par SMS (en envoyant "DON" au 92 111) ou sur piecesjaunes.fr.